admin

admin has written 13864 posts for Institut numerique

C) Les moyens de lutte des années 1960 en France

Page suivante : 1) Le rôle du syndicat Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

3) La critique d’une pensée controversée

Connu pour être un inlassable travailleur, Trotski, par la lecture surtout, se cultive continuellement, le champ militaire ne faisant pas exception à son avidité de connaissances. Aussi apprenons-nous que les ouvrages classiques traitant de la guerre n’ont plus de secrets pour lui : « Ses connaissances de théorie militaire en général n’étaient toutefois pas négligeables. […]

2) Le train

Pour assurer une bonne transmission des ordres et soutenir le moral des troupes durant la guerre civile russe, un train est mis à la disposition du Commissaire aux affaires militaires, c’est-à-dire Trotski, et de son Etat-major. Dans ce train, Trotski compte cinq secrétaires particuliers. Quatorze membres de l’équipe technique voyagent à bord (on compte notamment […]

1) Le commissariat aux affaires militaires

En plus du théoricien révolutionnaire, Trotski est connu pour le haut poste qu’il occupe cinq années durant à la tête du Commissariat aux affaires militaires, organe suprême du commandement militaire des bolcheviks, duquel il prend part à la conduite de la guerre contre les armées blanches de Denikine. C’est bien Trotski qui organise et commande […]

B) Trotski, chef de guerre révolutionnaire

Page suivante : 1) Le commissariat aux affaires militaires Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

3) L’abandon du communisme de guerre

Pour vaincre et sauver la révolution, les bolcheviks, au cours de la guerre civile russe, n’hésitent pas à avoir recours à des méthodes rigoureuses, approchant les limites extrêmes de la sévérité et du supportable. Parmi elles, le communisme de guerre, qui se traduit par l’application de réquisitions forcées dans les campagnes pour nourrir les villes […]

2) La guerre russo-polonaise (Février 1919-Mars1921)

Conformément à sa mission, l’Armée rouge est conçue dans le but d’exporter la révolution : « le décret du Conseil des commissaires du peuple du 12 janvier 1918, qui créa une armée régulière, fixait en ces termes sa destination : « Le passage du pouvoir aux classes laborieuses et exploitées rend nécessaire une armée nouvelle […]

1) L’Armée rouge

C’est durant la guerre civile russe (1917-1921), que le terme de « guerre révolutionnaire » prend tout son sens. Elle oppose deux forces principales : d’un côté les « Blancs », c’est-à-dire les généraux tsaristes, désireux de restaurer l’autorité monarchique en Russie, de l’autre les « Rouges », c’est-à-dire les bolcheviks, partisans de l’abolition définitive […]

A) La guerre civile russe

Page suivante : 1) L’Armée rouge Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

Chapitre 4 : La « guerre révolutionnaire »

61 Page suivante : A) La guerre civile russe Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

3) L’exemple de Mai 68

Mai 68 est effectivement connu et célébré comme un mouvement révolutionnaire, parti des campus universitaires des Etats-Unis, et qui s’est propagé aux pays d’Europe occidentale, la France ne faisant pas exception à la règle. Ce mouvement est rythmé par une grève générale dont Voie Ouvrière nous explique qu’elle était très proche de renverser l’ordre établi, […]

2) La force du nombre

En effet, c’est bien le nombre que redoute la bourgeoisie capitaliste. Si cette dernière a pour elle la « légalité bourgeoise », qui lui assure une domination sur le prolétariat et les autres opprimés, cette « légalité bourgeoise » est impuissante, sitôt qu’une grande majorité de travailleurs ne la reconnaît plus et, qui plus est, […]

1) Un prélude à la révolution

La grève générale, peut être définie comme une grève interprofessionnelle qui touche en général tous les travailleurs dans un pays. En ce sens, on peut la considérer comme un prélude à la révolution, du fait qu’elle rend la situation mûre pour que la classe ouvrière puisse s’emparer du pouvoir, même si une grève tendant à […]

C) La grève générale

Page suivante : 1) Un prélude à la révolution Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

3) La Garde rouge

La Garde rouge, a pour mission de sauvegarder les acquis de la révolution et de lutter par les armes contre la contre-révolution, orchestrée par les Blancs (les généraux tsaristes partisans du rétablissement de la monarchie en Russie) dès la fin de l’année 1917. C’est la Conférence permanente de la garnison, subordonnée au Comité militaire révolutionnaire, […]

2) Le Comité militaire révolutionnaire

Parallèlement, et pour assurer le bon déroulement des évènements révolutionnaires, les bolcheviks créent un Comité militaire révolutionnaire. Le rôle du Comité militaire révolutionnaire est d’assurer la liaison entre les différents acteurs révolutionnaires, et de commander les garnisons rebelles à l’autorité du 54 gouvernement provisoire. Le Comité militaire révolutionnaire, nous dit Trotski, supervise les opérations militaires […]

1) Les Soviets

La Révolution d’Octobre voit l’accession au pouvoir des bolcheviks, et la fin du gouvernement provisoire d’Alexandre Kerenski, proclamé en Février 1917121. A ce titre, le rôle des Soviets prend ici toute son importance. Le mot d’ordre des bolcheviks, au premier rang desquels Lénine, « Tout le pouvoir aux Soviets ! » , est connu. Les […]

B) La Révolution d’Octobre

Page suivante : 1) Les Soviets Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

3) Le lien entre insurrection armée et politique

Le but d’une insurrection armée, est, en effet, de renverser un pouvoir, un ordre établi. En ce sens, elle revêt un enjeu éminemment politique : « Une hostilité furieuse à l’égard de l’ordre établi et l’intention de risquer les efforts les plus héroïques, de laisser tomber des victimes, pour entraîner le pays dans une voie […]

2) La Commune de Paris et la question des barricades

Une insurrection armée, qui est un art, tant pour les fondateurs du marxisme que pour Trotski, nécessite un soulèvement, ultime prélude à cette même insurrection. En ce sens, l’insurrection armée obéit à des lois, et Trotski s’en réfère à la Commune de Paris, désireux d’établir un enseignement établi d’après les actes et les erreurs de […]

1) L’importance de la conspiration

Une insurrection armée, pas plus d’ailleurs qu’un coup d’Etat, n’est réalisable sans une méthodique organisation. C’est ici qu’intervient la question de la conspiration, qui prend alors tout son sens : il s’agit de préparer secrètement l’insurrection armée. Pourtant Trotski, dès le départ, semble indiquer que l’insurrection armée et la conspiration ne sont pas compatibles : […]

A) Une technique révolutionnaire

Page suivante : 1) L’importance de la conspiration Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

Chapitre 3 : L’insurrection armée

46 Page suivante : A) Une technique révolutionnaire Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

Deuxième partie : Les modalités de la Guerre révolutionnaire

44 Introduction : Après avoir étudié les motifs, les causes, de la « Guerre révolutionnaire », nous allons à présent nous pencher sur les modalités de cette dernière. Dans cette deuxième partie de notre travail, seront donc abordées trois périodes successives : les deux premières sont celles du trotskisme des jeunes années, à savoir la […]

3) Une humanité affranchie des machines

Effectivement, dans l’ultime étape de l’avènement de cette société nouvelle, l’Homme, « parvenu à un très haut degré de vertu », selon les termes de notre second témoin, Albert GRANGER, trotskiste né en décembre 1933 à Toulouse, directeur d’une Maison des Jeunes et de la Culture à Sète, durant les évènements de Mai 68, sera […]

2) La prise en main de l’économie par la classe ouvrière

En effet, dans la pensée trotskiste, ce sont les ouvriers qui sont le plus à même d’assurer la gestion économique de la société, étant entendu que ce sont eux qui, du fait de leur expérience de travail dans les usines, assurent le développement et le maintien des moyens de production (les outils, les machines, etc…), […]

1) La fin des injustices

Dans la pensée trotskiste, le prolétariat, vainqueur de la lutte des classes qui l’oppose à la bourgeoisie capitaliste, doit abolir cette société impérialiste et en bâtir une nouvelle. Cette nouvelle société, socialiste, serait débarrassée de toutes les injustices et les souffrances créées par la société capitaliste. Cette société serait mondiale, harmonieuse, heureuse, ainsi que le […]

C) L’avènement d’une société nouvelle

Page suivante : 1) La fin des injustices Retour au menu : La Guerre révolutionnaire dans la pensée trotskiste

3) Les armées du travail

Ces armées du travail, effectivement, sont des contingents de l’Armée rouge mobilisés à la reconstruction civile, pour des tâches telles que la coupe de bois, le ravitaillement en eau et en nourriture de la population civile, ou la réparation des voies ferrées endommagées : « Les objectifs fixés à l’armée du travail sont la collecte […]

2) L’obligation du travail

Effectivement, pour optimiser un rapide redressement de la société russe, et un prompt passage du capitalisme au socialisme, une obligation pour toutes et tous de travailler, s’impose. Elle suppose une rigoureuse éducation, dont le plus grand nombre doit bénéficier. Car, souligne Trotski, les mesures administratives et organisatrices d’une telle tâche ne sont pas suffisantes pour […]