L\’entreprise culturelle face à ses marchés

Non classé

Le produit marketing s’adaptant à une demande consommateur précise, il cible un marché restreint et clairement identifiable. Par la suite, la stratégie marketing amènera à la segmenter afin d’en parfaire la portée.

Pour le produit culturel, tout est plus compliqué. Le marché qu’on appellera “définitif”, le public donc, est disparate et composite ; d’autant que le théâtre a pour vocation d’étendre sa cible pour toucher tout un chacun. Au delà de cette problématique de marché définitif, on trouve plusieurs marchés intermédiaires, notamment les partenaires, culturels ou non, privés ou publiques. Ainsi on peut distinguer trois marchés secondaires et un marché principal : l’Etat, la région, le département et les collectivités publiques et territoriales ; les entreprises privées, mécènes ou sponsors ; les partenaires culturels qui sont aussi des concurrents ; et enfin le marché définitif des publics.

Retour au menu : Etat des lieux