Paragraphe 1 : Les Etats membres et les raisons d’une intégration totale

Non classé

Géographiquement, les pays de l’Union peuvent être repartis en deux groupes.(20)

Le groupe constitué par le Bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire.

Ces pays en effet, situés dans le golfe de Guinée subissent l’influence du climat de type équatorial, subéquatorial et tropical. Ce qui explique l’existence d’une végétation de forêt et de savane à mesure qu’on évolue vers le tropique. Ces végétation sont suffisamment entamées et dégradées du fait des sécheresses à répétition.

Le Burkina Faso, le Mali, le Niger sont situés dans le domaine soudanien (au sud) et dans le domaine sahélien qui occupe la grande partie de ces pays. Le Niger est à plus 40 % de sa superficie dans le domaine sahélien où l’extrême sévérité de la saison sèche constitue le seul facteur commun du climat et conditionne les paysages végétaux faits de steppes. Ces conditions influent également sur le régime des fleuves qui deviennent de mines filets d’eau.

Il est important de rappeler à cet égard que la période de sécheresse des années 1970 a eu raison de certains cours d’eaux qui ont carrément séchés, le cas du lac Faguibine au Niger (21).

D’un autre point de vue, dans le cadre de la globalisation de l’économie et à l’heure des regroupements régionaux voire continentaux, une seule alternative s’offre aux pays « se mettre en ensemble »

C’est à cet impératif du moment que semblent satisfaire les pays de l’union.

C’est fort de ces traits communs et de ces contraintes de l’heure que ces pays, conscients de l’importance de l’intégration ont décidé d’élargir le champ de leur union en y intégrant le volet économique.

Leur souhait a pris corps à Dakar le 10 Janvier 1994 par un traité qui transforme l’UMOA (Union Monétaire Ouest Africaine) en (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine ( UEMOA).

Trois ans après, soit le 02 Mai 1997, la Guinée Bissau intègre le groupe et porte leur nombre à huit (08)

Cette adhésion suppose le partage des objectifs intégrateurs de l’union.

20 Géographie et structures économiques de l’Afrique, Edo Kodjo AGBOBLI, Les nouvelles Editions Africaines,, 1982, p.126
21 Emission « Des terres et des hommes TV5, le 21/06/09 20h30

Page suivante : Paragraphe 2 : Les objectifs et les organes de fonctionnement de l’UEMOA

Retour au menu : LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION DANS L’ESPACE UEMOA