Paragraphe 1 : Les actions et outils de communication

Non classé

Pour se faire comprendre, l’émetteur doit coder son message en fonction des capacités de décodage du récepteur. Il doit aussi le transmettre à travers des médias appropriés, et recueillir auprès de l’audience visée le feedback qui permettra de s’assurer que la réponse désirée a bien été obtenue. Les modes de publications actuelles des résultats se sont révélés imperceptibles par les cibles, Pour aboutir à un accès plus aisé des entreprises, organisations paysannes, administrations et ONG aux résultats de recherche, le plan de communication se basera sur deux principes : l’approche participative et l’adaptation des messages et supports à chaque cible. Ainsi, l’outil de communication sera utilisé avec intelligence selon que la communication est interne ou externe ; et selon que l’activité à réaliser est destinée à une cible définie.

A. Les actions de communication

Ces actions combinent des actions de Relations publiques et de Relations presse, et s’appuient sur les moyens medias et hors medias. Elles peuvent provenir d’une part directement du Rectorat, à travers le Vice Rectorat chargé de la Recherche Universitaire appuyé par le Service de Communication du Rectorat et le Service chargé de la Valorisation des recherches à mettre en place. D’autre part, les initiatives pourraient provenir des enseignants – chercheurs en agronomie, et de la Faculté des Sciences Agronomiques sous la coordination du Service chargé de la Valorisation des recherches en agronomie. Il s’agit des actions de communication suivantes :

• Le Rapport annuel sur les résultats de recherches du VR-RU

Ce rapport continuera d’être publié annuellement. Si des services de l’administration publique (MESRS, CBRST, INRAB, DNRST etc.) sont destinataires, la diffusion pourrait connaître un élargissement auprès des organismes faîtières des entreprises et des organisations paysannes que sont la CCIB, le Patronat et la CNAB.

En ce qui concerne le contenu, l’énoncé des grands titres des résultats de recherches enregistrés dans chaque domaine pourrait être utile pour les URRI.

• Rapport du colloque biannuel de l’UAC sur les résultats de recherches

Ce rapport qui est remis aux participants au colloque contient les résumés des différents résultats enregistrés. Il mérite d’être envoyé également sous une forme plus adaptée aux acteurs socioéconomiques. Une rencontre d’échanges et d’explication sur son contenu avec les acteurs sociaux économiques du secteur de l’agronomie mérite d’être organisée après le colloque.

• Les publications des Enseignants

Si les publications des enseignants dans les revues scientifiques restent une activité permanente et le restera durant toute leur carrière, chaque enseignant pourrait faire l’effort de faire publier une version simplifiée de sa publication scientifique dans un journal d’informations générales du Bénin ou dans les magazines spécialisées des entreprises ou des organisations paysannes du Bénin. Un effort vers la traduction des titres et des résumés en langues nationales est aussi souhaitable.

• Atelier annuel entre consommateurs de recherche en agronomie et chercheurs en agronomie

La Faculté des Sciences Agronomiques organise chaque année un atelier annuel, avec l’appui du Rectorat, entre les entreprises et les représentants des producteurs et les chercheurs. Une telle rencontre annuelle est organisée par l’INRAB avec les cibles de ses recherches.

• Mise en place d’une plateforme (cadre officiel de concertation) Université – URRIS

Le Rectorat de l’UAC met en place ce cadre d’échanges qui pourrait avoir un caractère formel et permanent comme c’est le cas dans les grandes universités aujourd’hui où les responsables d’entreprises se retrouvent dans le comité de gestion de l’Université.

• Bulletin périodique sur les recherches : « Valorisation Info »

Un bulletin de liaison «Valorisation Info» sera créé pour accompagner cette stratégie de communication et pour présenter les activités de valorisation menées à l’UAC. Il sera utile que chaque projet de recherche ou chaque laboratoire se dote d’un bulletin périodique de liaison pour rendre l’information scientifique et technique accessible à une couche plus large.

L’exemple du bulletin périodique « PROFEAU » initié pour les projets NPT en eau et envoyé à divers destinataires par email (et produit également sur support papier) mérite d’être copié.

• Paquettes et fiches techniques sur les recherches

Des plaquettes sur les recherches en agronomie sont élaborées, pour une mise à la disposition du Conseil National du Patronat, de la CCIB et de la CNAB, pour distribution auprès des responsables d’entreprises et producteurs agricoles. Quant aux fiches techniques, elles seront destinées aux encadreurs et techniciens de ces structures qui pourront les exploiter à bon escient pour une information utile aux cibles.

• Constitution d’un mail-list des Urris et des chercheurs en agronomie

Les adresses des utilisateurs de recherches en agronomie sont constituées et exploitées, pour un envoi périodique des informations scientifiques et techniques nouvelles et utiles. Les chercheurs en agronomie disposent de ces adresses.

Une liste similaire des chercheurs en agronomie avec leurs domaines de recherche est élaborée pour envoi en direction des URRIS.

• Conception d’un site web et réseaux sociaux pour la valorisation des recherches

Un site différent du site de l’UAC est créé pour la promotion des chercheurs et des résultats de recherches. Il contient une base de données sur les recherches et des outils multimédias dynamiques (vidéo, audio, images etc.). Il doit donner des accès pour les nouveaux outils de communication sociaux que sont les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) créés à cet effet pour l’UAC.

• Vulgarisation agricole et Centre pilote universitaire de transfert de compétence

Quand on parle vulgarisation, il faut voir la sensibilisation et l’information des producteurs agricoles par le biais des agents d’encadrement, pour un transfert effectif des compétences et des connaissances aux producteurs. Ces agents sont au contact direct des producteurs dans les CERPA ou les SECPA. Leur direction d’action au MAEP est la Direction du Conseil Agricole et de la Formation Opérationnelle (DICAF).

A travers les plaquettes bien illustrées ou des fiches techniques, les résultats de R-D et R-A sont communiqués à ces cibles pour les changements sociaux souhaités.

La réalisation par le biais de contrats, des émissions avec les radios rurales et communautaires et des campagnes de sensibilisation IEC (Information-Education–Communication) en milieu rural sont organisées. Le fort taux d’analphabétisme dans les milieux ruraux du Bénin est tel que l’usage de la radio et des campagnes IEC s’avérait nécessaire. La souplesse de ces supports en fait un choix incontournable. Car, ces medias sont très efficaces et les producteurs agricoles écoutent beaucoup la radio.

En ce qui concerne donc l’UAC, une collaboration étroite entre les chercheurs et les agents du MAEP et de la CNAB pourrait servir de base, pour porter les connaissances nouvelles, auprès des producteurs pour l’augmentation de la productivité et du renforcement des entreprises agricoles.

Il s’impose de fait, un cadre formel entre le Rectorat et le MAEP et l’organisation de grandes tournées de sensibilisation ou de diffusion de cette nouvelle approche des chercheurs en agronomie dans le milieu paysan. Il s’agira, à travers ce canal, d’aboutir à moyen terme à la création de «Centre pilote universitaire de transfert de compétence». Un centre qui pourrait servir dans chaque région, à des séances de sensibilisation grand public, à des séances de formation, à des tests de pré-vulgarisation et essais en milieu réel etc…

• Reportages et émissions radio

Les reportages et émissions seront organisés sur les radios rurales de façon périodique, à travers des contrats avec les chaines de radio et de télévision, pour informer les cibles en villes comme en régions, sur les innovations agricoles exploitables. L’usage des langues locales est fondamental à ce niveau. Le MAEP à travers les SICAF (Service Information et Communication Agricole et Rurale) des CERPA expérimente ce mode de communication avec plusieurs radios locales.

• Documentaires audiovisuels

Les chaines nationales de télévision sont sollicitées pour montrer les expériences réussies des recherches en agronomie. L’expérience actuelle sur la télévision nationale de l’émission « Label Bénin Certifié » mérite d’être copiée et approfondie pour une diffusion à une cible plus large.

• Séances et diners d’échanges

La FSA et les enseignants chercheurs en agronomie devront prendre l’habitude d’organiser de façon périodique des diners avec les organes faitiers des bénéficiaires des résultats de recherches que sont la CCIB, le Patronat et la CNAB.

• Cérémonie solennelle de décoration et de distinction des créateurs et inventeurs en agronomie de l’Université

Cette cérémonie sera médiatisée et les cibles de la recherche en agronomie seront invitées.

• Semaine de la valorisation de l’UAC

A l’instar des journées de valorisation de la FSA, une semaine de valorisation est organisée sur le campus par l’Université d’Abomey–Calavi, pour présenter les résultats de recherches à la population, et permettre à cette occasion, des contacts entre chercheurs et cibles de la recherche.

• Actions de sponsoring et de parrainage avec les autorités locales

Selon les manifestations, l’Université d’Abomey-Calavi se doit désormais de sponsoriser certaines activités des mairies et des conseils communaux et de villages, pour se rapprocher des communautés à la base, afin de créer une relation de proximité pour faire accepter plus aisément ses innovations scientifiques.

• Actions de sponsoring et de parrainage avec les entreprises et organisations

L’Université d’Abomey-Calavi associe les entreprises et/ou organisations de producteurs au sponsoring de certains événements ou manifestations scientifiques, pour intensifier la collaboration entre elle et ses cibles, afin de créer une relation de proximité pour faire accepter plus aisément ses innovations scientifiques.

• Deuxième édition des journées de valorisation en agronomie de la FSA

La FSA qui a déjà organisé une première journée de valorisation en agronomie, associe le Rectorat et le Service rectoral de la valorisation pour une deuxième édition de ce salon qui devient annuel.

• Foire nationale et départementale annuelle sur les innovations scientifiques avec le CBRST et l’UAC

Les journées de la Renaissance scientifique africaine sont l’occasion pour le CBRST, de choisir et de primer annuellement les meilleurs chercheurs du Bénin. L’UAC pourrait s’associer au CBRST pour rehausser cette manifestation qui a besoin de se dérouler autour d’une « foire nationale sur les innovations scientifiques ». La foire pourra durer une semaine, et sera placée sous le haut parrainage du Président de la République.

• Plaidoyer et sensibilisation auprès des partenaires à la coopération scientifique

Le Rectorat et le Conseil scientifique de l’UAC engagent une action de plaidoyer auprès des partenaires à la coopération scientifique, pour la prise en compte du volet valorisation-vulgarisation dans le financement des projets de recherche.

• Information et sensibilisation des acteurs de l’UAC et des intermédiaires à cette nouvelle vision

Le personnel enseignant et administratif de l’UAC ainsi que les hommes de médias sont informés et sensibilisés à cette nouvelle fonction de l’UAC. Il en est de même des cadres du MAEP et du ministère de l’industrie et du commerce qui sont des partenaires et intermédiaires crédibles de l’UAC dans ce processus avec les cibles.

• Cérémonie de lancement de la stratégie de communication

La cérémonie sera une occasion pour mobiliser l’opinion nationale sur cette nouvelle orientation de l’UAC, et une occasion pour un premier contact entre les cibles et l’UAC.

• Les outils de communication

Il s’agit des divers outils médias et hors medias identifiés à travers les différentes actions projetées pour le plan de communication. Partant d’un mix de communication, ils s’appuient sur les considérations objectives d’une communication et des choix des bénéficiaires, et placent le Patronat béninois, la CCIB et la CNAB comme interface essentielle dans la stratégie. Ces outils se présentent comme suit, dans le tableau ci-après :

Les outils de communication

Page suivante : Paragraphe 2 : La planification des moyens et les outils de suivi et évaluation

Retour au menu : PROBLEMATIQUE ET ESSAI D’UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LA VALORISATION DES RESULTATS DE RECHERCHE EN AGRONOMIE A L’UNIVERSITE D’ABOMEY-CALAVI (UAC)