9. Chapitre IX : Phénomènes vécus en détention

Non classé

Pour reprendre la définition de l’affectivité mentionnée dans la théorie : l’affectivité se base sur le sensible, le ressenti. Le sensible est tout ce qui est perçu par les sens qui sont les organes de perception du corps. La perception relie l’action du vivant par l’intermédiaire des sens au monde, à l’environnement. Puis, il en résulte des émotions, des sentiments, etc.

Les phénomènes que nous allons relater ne concernent pas forcément l’affectivité entre deux personnes, mais ils font partie de leurs expériences sensibles ce qui nous apparaît comme important à relater, car ils montrent ou non leur sens au monde notamment lors de détention.

La plupart des exemples ne sont pas des expériences affectives mais leurs récits nous montrent le paysage, l’ambiance, le rythme, qui peuvent apparaître de leurs expériences sensibles dans une prison.

Page suivante : 9.1. Woody

Retour au menu : Vie pénitentiaire, liens sociaux et affectivité : Comment les personnes vivent-elles leur vie affective dans un milieu carcéral fermé ?