4 Conclusions et perspectives

Non classé

Dans un premier temps, nous avons montré, en nous appuyant sur une étude bibliographique ainsi que sur l’expérimentation de différentes conditions d’extraction des tanins de marcs de raisin en milieu basique, respectueuse de l’environnement, qu’il était possible d’envisager une substitution des ions carbonates par de la soude. Des temps de gel très faibles, inférieurs à 60 secondes, ont été obtenus démontrant une réactivité importante des extraits obtenus à partir de marcs de la distillerie du Blayais (qui sont principalement des polyphénols déterminés par dosage UV et confirmé par Spectre RMN 13C) vis-à-vis du formaldéhyde. Ces résultats sont très prometteurs pour des applications de colles. L’ajout d’urée semble avoir un effet négatif quant à la réactivité des extraits (temps de gel élevé).

La deuxième partie de notre travail consistait en la détermination de la composition chimique des marcs. Il a été démontré un taux relativement faible de lignine de Klason et de sucre au niveau des marcs de Blayais, cela pouvant s’expliquer par une extraction des polyphénols et des tanins plus importante en amont au cours de la vinification et l’hydrolyse partielle des polysaccharides durant le traitement d’extraction.

La troisième partie de notre travail avait pour but de définir une méthode de suivi chromatographique du procédé d’extraction permettant de mieux caractériser les extraits. Cela a conduit à des résultats préliminaires encourageants qu’il conviendra de confirmer par des études complémentaires. La Chromatographie d’Exclusion Stérique après acétylation en utilisant le THF comme éluant a été utilisée. On a noté, qu’en présence de carbonates, la concentration en monomères est plus importante qu’en présence de soude. Les chromatogrammes ne montrent pas de différences significatives au niveau des distributions de masse pour les essais réalisés avec et sans urée. La différence de réactivité observée (temps de gel) ne semble donc pas être liée aux masses molaires des tanins extraits.

Pour l’avenir, il serait intéressant d’utiliser d’autres techniques d’analyse, notamment la chromatographie liquide haute pression. Il semble également intéressant de poursuivre ce type de recherche sur d’autres types de marcs, l’objectif étant toujours d’optimiser les conditions d’extraction et d’améliorer la caractérisation des extraits.

Page suivante : 5 Bibliographie

Retour au menu : Extraction et Analyse de polyphénols de marcs de raisin