Hypothèses

Non classé

Pour la réalisation de notre étude on part de deux hypothèses centrales :

1- La première suggère que la proximité géographique existe dans les relations entre les producteurs, (visant à construire un projet collectif de magasin associatif – Haut Val de Sèvre). Cependant leurs démarches et actions manquent de proximité organisée, laquelle doit se construire et se renforcer à travers des mécanismes précis pour aboutir à une « dynamique collective d’action(14)»

2- La deuxième poursuit l’idée que les différences actuelles entre producteurs en termes d’intérêts et motivations ainsi que le manque de proximité organisée ne leur permettent pas d’envisager une commercialisation durable en circuits courts. En effet, l’impact négatif généré au sein du groupe constitué, aurait des fortes probabilités de se manifester au niveau de la création de liens durables avec la demande et peut limiter la capacité de satisfaction des besoins des consommateurs. Dans ce sens, ces intérêts doivent évoluer pour atteindre le stade d’intérêts collectifs au-delà de la simple logique marchande.

14 Dynamique Collective d’action ou Action collective : Action commune et concerte des membres d’un groupe afin d’atteindre des objectifs communs dans un environnement donné. Elle s’oppose à l’action individuelle, http://www.toupie.org/Dictionnaire/Action_collective.htm

Page suivante : Objectif Général

Retour au menu : Construction de la proximité et renforcement des pratiques organisationnelles pour la commercialisation en circuits courts