Section1- Aversion des banques face au risque

Non classé

Les résultats économétriques précédents certifient que les banques
gabonaises ont une aversion à l’égard du risque de crédit de long terme. En
effet, ils réconfortent l’hypothèse d’une convergence du niveau de risque
bancaire vers son niveau de long terme, d’une part, et celle d’une
recomposition du portefeuille bancaire favorisant la détention d’actifs
liquides à moindre risque (liquidité immédiate et crédit de court terme),
d’autre part.

Page suivante : 1.1- Réduction de la prise de risque des banques

Retour au menu : COMPORTEMENT FACE AUX RISQUES ET DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PRIVE