Section 2 : Capitalisation des acquis et nécessité de renforcement de la politique de développement de la CAY 2

Non classé

A- Construire une véritable ingénierie locale de développement

Face aux défis que font aujourd’hui peser des nombreuses forces hétéronomes extérieures (dont la mondialisation, l’attractivité territoriale des entreprises et des personnes…), les territoires plus qu’un cadre spatial muet sont désormais tourné vers la promotion et la vulgarisation de leurs tissus socio-économique. Dès lors, ceux-ci devraient en permanence travailler pour le renouvellement de leurs avantages concurrentiels. En outre, accroitre leur potentiel de création des ressources et de compétences organisationnelles : « C’est le parti pris pour innover en permanence, pour anticiper plutôt que de s’adapter de façon passive ».

Au Cameroun singulièrement, la mise en place de la décentralisation offre désormais de nouvelles opportunités aux territoires (communes, régions, ville…), pour la promotion de leur développement économique, social et culturel…

De son côté, l’arrondissement de Yaoundé 2, forte de sa position géographique, de sa densité ou encore de son organisation économique devrait « emboiter le pas » dans cette dynamique d’aptitude qui à « l’âge des cités globales » s’impose à tous les territoires. Ceci apparait donc comme une interpellation de la commune à la mise en œuvre d’une véritable stratégie de développement territorialisé. Stratégie qui tourne autour de plusieurs axes au rang desquels, la promotion des pépinières d’entreprises et la construction d’une véritable ingénierie locale du développement. Notamment à travers la création et la mise en place des structures et outils au service du développement de la localité, au-delà de ceux existant déjà dans la commune.

A titre d’exemple nous suggérons la création au sein de la Mairie, un observatoire local de la statistique et des études économiques (OLSEE). Structure qui dans son fonctionnement pourra contribuer utilement à la lecture de l’économie locale et jouer le rôle de veille stratégique territoriale. De façon à fournir un ensemble d’informations nécessaires et préalables à l’action de l’exécutif municipal notamment en matière de promotion de l’économie locale.

B- Autres éléments de dynamisme pour une démarche stratégique de développement

Dans la conduite d’une démarche stratégique de développement, Il est nécessaire pour la Mairie de mettre en place des mécanismes de participation plus accru des acteurs locaux pour la recherche des solutions consensuelles aux problèmes de développement de la localité (via les forums, les séminaires de formation, les consultations participatives des populations autour des projets…). La vulgarisation des expériences de la CAY 2 à travers le portail internet et la presse locale.

En outre, L’amélioration de l’offre en infrastructures et services de base est une nécessité dans la perspective d’une lutte pour l’attractivité économique de la localité, ainsi que le désenclavement des quartiers populaires et l’amélioration de l’environnement social.

La nécessité d’accroitre le niveau de compétence du personnel communal et de recrutement du personnel spécialisé dans les branches d’activités afin que la commune puisse tirer profit de toutes les potentialités qu’offre la décentralisation. Car dit-on que la mise en place d’un gouvernement local fort et compétent est une condition primordiale pour la bonne marche de la commune.

Enfin, l’importance de mettre en place des structures d’accompagnement à la création et de pérennisation des entreprises (appuis aux microprojets, politiques d’incitation à l’entreprenariat jeune…). Ainsi que l’intérêt de multiplier les partenariats de la Commune tant en interne qu’en externe afin de tirer profit des expériences de certains acteurs et de mobiliser plus de ressources.

Page suivante : Conclusion générale

Retour au menu : Décentralisation et Fonctionnement des Communes au Cameroun : cas de la Commune d’Arrondissement de Yaoundé 2 (CAY 2)