Conclusion générale

Non classé

Le processus de décentralisation qui, au Cameroun est antérieur aux indépendances connaît une nouvelle orientation depuis le début des années 2000. Notamment avec la mise en œuvre de plusieurs réformes législatives. Accordant ainsi plus que par le passé, de nombreuses prérogatives aux territoires locaux. Cette politique de décentralisation qui se situe dans le créneau de la promotion de la bonne gouvernance et du développement local peine d’après de nombreuses observations à emboiter le pas dans cette logique suscité. Toutefois au regard des expériences vécu au niveau de la Commune d’Arrondissement de Yaoundé 2 et même bien au-delà, des pratiques observés dans d’autres localités du pays, l’on peut néanmoins affirmer que la décentralisation commence à porter des résultats remarquables et à capitaliser. L’important rôle joué par les institutions d’appuis est également à encourager et à renforcer dans le souci d’un accompagnement plus accru des CTD. Dans la mesure où celles-ci sont pour la plupart insuffisamment doté en ressources, afin d’exercer les compétences transférées par l’Etat. De son côté, le gouvernement devrait se plier aux exigences de la décentralisation en appliquant de façon pragmatique le principe de subsidiarité et en contribuant de manière factuelle à l’émergence d’une véritable fonction publique territoriale.

En somme l’importance du processus de décentralisation n’est plus à démontrer. Surtout dans un contexte de mondialisation qui aujourd’hui a fait des territoires locaux des moteurs régionaux de la croissance mondiale. Il s’avère donc important dans le contexte Camerounais de penser aux gains de la décentralisation (en mettant en œuvre des moyens pour son succès) plutôt que de voir en ce processus un obstacle aux défenseurs d’un Etat plus centralisé. En outre, la décentralisation au Cameroun est un processus dont la réussite dépend de l’implication de tous les acteurs de la société.

Page suivante : Annexe 1 : Les différents services parcourus durant mon stage à la CAY 2

Retour au menu : Décentralisation et Fonctionnement des Communes au Cameroun : cas de la Commune d’Arrondissement de Yaoundé 2 (CAY 2)