Remerciements

Non classé

Arrivée à l’exercice des remerciements, je souhaite de tout coeur n’oublier personne. Par avance je remercie donc toutes les personnes qui m’ont aidé à achever ce master d’archéologie et que je pourrais oublier : elles se reconnaitront.

Je souhaite exprimer toute ma gratitude à M. Petit, qui m’a fait confiance en me proposant un sujet passionnant et dans lequel j’ai pu m’exprimer avec joie. Sa disponibilité, nos échanges et ses nombreux encouragements m’ont permis d’achever ce travail.

Je remercie Mme Quiquerez pour son aide dans la réalisation et l’obtention des documents cartographique, ses conseils et sa relecture attentive.

Le conseil général de la Savoie et ses archives départementales à Chambéry m’ont été d’une aide précieuse. Je tiens particulièrement à remercier Mme Combet, directrice du service du public, M. Stoppiglia, ainsi que l’ensemble des présidents de la salle de lecture pour leurs conseils
Je remercie Monsieur le Maire de la commune des Marches et l’ensemble du conseil municipal pour leur accueil chaleureux.

Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance à l’Association Mémoire et Patrimoine des Marches, et tout particulièrement son président M. Garlatti pour son enthousiasme contagieux et sa très grande disponibilité. Je remercie également Mme Slavova-Garlatti, archéologue de l’association, pour l’accès aux données de fouilles inédites. Je souhaite que la collaboration initiée lors de ce travail, entre associations locales et institutions universitaires se poursuive fructueusement.

Je remercie les habitants des Marches : jardiniers, randonneurs, agriculteurs et cyclistes pour leur aide précieuse lors des prospections de terrain.
Et merci à Christelle pour son accueil à Chambéry.

Qu’il me soit aussi permis d’exprimer ma reconnaissance et mon amitié aux personnes suivantes :

L’ensemble des enseignants du master archéologie et environnement de Paris 1 pour leur passion communicative. Et pour leur soutien pendant mes années difficiles : M. Fouache, Mme Marinval, Mme Robert, Mme Tengberg, Mme Wattez, ainsi que l’équipe administrative de l’UFR 03, et en particulier M. Gardenet et M.Fichot.

Un énorme clin d’oeil à Antoine Chabrol, qui d’une tape sur l’épaule m’a extirpé de l’amphithéâtre de l’Institut de géographie.

M. Grataloup qui a soutenu mes choix d’archéologue dans un monde de géographe.

Mes camarades et amis du master : Anne-lise, Clémence, Christophe, Elsa, Gulia, Jeanne, Maxime, Noémie, Sophie, Vera, et tous les autres.

Pour leur relecture attentive et leur soutien indispensable je ne remercierai jamais assez Clémence et Elsa (qui n’a pas hésité à entrer en guerre contre mon utilisation abusive du point-virgule).

Mes collègues du service TICe de Paris 1 (spéciale dédicace au bureau des filles et en particulier à Laure et Marina pour les encouragements, Alexa pour les cours d’anglais et Patricia pour l’assistance informatique), et les amis de l’UEFAPS. Parmi eux deux Christian chers à mon coeur, qui sans le savoir m’ont maintenue à flot pendant deux ans.

Les amis de toujours pour leur soutien indéfectible : Violaine, Nina, Laure, Gwen et Orian.

Je suis certaine que je n’en serais pas là sans leur professionnalisme : je tiens à exprimer une reconnaissance profonde au Professeur Mainguené, au Docteur Garnier, au Professeur Cellier, et à M. Levy qui ont suivi ce mémoire de loin.

Je remercie ma famille et celle d’Arnaud pour leur confiance, et je pense en particulier à Julia à qui je veux dire que rien n’est impossible.
Enfin, un grand merci à Arnaud pour son soutien et sa patience mise à rude épreuve.

Page suivante : Préface

Retour au menu : Hommes et paysages sur les pentes reconquises du Mont Granier suite au glissement de 1248