Remerciements

Non classé

« L’identité sera convulsive ou ne sera pas »

Max Ernst, Ecritures

Cette exploration d’idées, parfois un brin impertinentes, fut un long voyage d’exploration dans des
contrées taboues, pourtant si riches, variées et dépaysantes. Un récit de voyage que j’aurais voulu
pouvoir retranscrire sans donner prise aux extrémismes parfois très insidieux. Mais ce n’est pas prendre
un grand risque lorsque l’on a, à ses côtés, pour guide, quelqu’un comme Madame Geneviève Laroque,
Présidente de la Fondation Nationale de Gérontologie, en tant que Directeur fort disponible et
passionnante. Je l’en remercie infiniment.

Ma reconnaissance va aussi à tous ceux qui m’ont prêté main forte comme les centres de documentation
du Conseil général de Seine-Saint-Denis, de la Fondation Nationale de Gérontologie et même les
collègues et amis qui ont accepté de relire et de réagir à certaines parties. Et des réactions, il y en eu…

Il fallu un certain courage aux experts et acteurs de terrain pour oser laisser leurs propos se figer dans
l’écrit, et sans eux ce mémoire serait dépourvu de toute substance, sertis de lieux communs comme j’en
ai tant entendus dans des propos tenus entre deux portes. J’adresse donc toute ma gratitude au Dr Serge
Reingewirtz, Mme Thérèse Clerc, Monsieur Gérard Zribi, Mme Samira Dubreuil, Monsieur Max
Lefrère et à ma source d’inspiration et d’humanisme : Hélène Lemery (LW) philosophe et poète.

Et bien sûr, mes remerciements au Conseil général de Seine-Saint-Denis pour avoir contribué au
financement de ma formation.

Page suivante : Liste des sigles utilisés

Retour au menu : Peut-on respecter l’identité communautaire de tous les résidents d’EHPAD sans dérive communautariste ?