Première partie : GOUVERNANCE LOCALE ET ATTRACTIVITE TERRITORIALE DES ENTREPRISES : APPROCHE THEORIQUE ET CONCEPTUEL

Non classé

INTRODUCTION DE LA PREMIERE PARTIE

La dynamique de la mondialisation génère de profondes mutations, modifie incontestablement la configuration des territoires et installe désormais une concurrence accrue entre ces derniers pour l’attraction des entreprises. En effet, les entreprises sont naturellement sensibles aux caractéristiques exogènes et endogènes des territoires. Chaque pays, chaque région dispose de dotations en facteurs immobiles ou d’aménités naturelles et immuables influençant positivement ou négativement la productivité et le profit des entreprises locales. La présence de terre arable, de ressources naturelles, d’un accès à la mer, d’un fort ensoleillement ou tout autre avantage relatif, permet d’expliquer certains choix de localisation en particulier pour les entreprises utilisant intensément ces facteurs de production. Si ces caractéristiques territoriales jouent assurément un rôle important dans le processus d’attraction des entreprises, elles ne peuvent pas constituer l’essentiel de l’explication des choix de localisation des entreprises dans l’espace. En outre, cet argument ne peut expliquer l’essor de régions que rien ne prédisposait à devenir des centres d’attraction économiques importants, or les exemples de développements urbains et industriels dans des zones a priori peu favorisées par la nature sont nombreux.

Toutefois, dans un contexte de concurrence entre les territoires pour l’attraction des entreprises, Il devient nécessaire aujourd’hui pour les acteurs territoriaux de développer une offre territoriale différenciée afin de mieux positionner leur territoire sur le marché de l’implantation.

Ainsi, l’une des stratégies de conquête des flux d’investissement réside nécessairement dans la construction d’un environnement propice à la production et susceptible de générer une « atmosphère industrielle ». D’où la problématique de la gouvernance économique locale et de l’aménagement du territoire dans la perspective de construction de l’attractivité territoriale.

Nous présenterons dans le chapitre premier le cadre théorique de l’attractivité territoriale.

Ensuite nous montrerons dans le second chapitre le rôle de la gouvernance locale dans la construction de l’attractivité économique de la ville de Douala.

Page suivante : Chapitre 1 : CADRE THEORIQUE DE L’ATTRACTIVITE TERRITORIALE

Retour au menu : GOUVERNANCE LOCALE ET ATTRACTIVITE TERRITORIALE DES ENTREPRISES : CAS DE LA VILLE DE DOUALA