Préface

Non classé

Avant-propos

Le sujet de ce T.F.E n’a pas été choisi par hasard. Je suis moi-même éreutophobe et j’ai donc saisi la chance de me renseigner et même d’étudier ma phobie. J’ai aussi profité de la précision de mon sujet sur les traitements, même si l’éreutophobie va être étudiée dans son intégralité, pour en retirer un avantage personnel. Le choix de réaliser ce travail de fin d’étude sur ce sujet a été très difficile mais c’est sans doute l’un des meilleurs choix que j’ai pu réaliser durant ma dernière année de rénové. Je suis totalement fier et heureux d’avoir travaillé la préoccupation qui m’a occupée pendant près de 4ans. Mais ce long travail n’aurait pas su aboutir sans l’aide de nombreuses personnes.

Remerciements

Ma première pensée et mon premier remerciement va bien sûr à ma promotrice, Stéphanie Wilmet, qui a su me guider, me conseiller et m’écouter pour la réalisation de ce travail de fin d’étude. S’il y a bien un autre choix que j’ai bien fait durant cette année de rhétorique, c’est en effet le choix de ma promotrice.

Un grand merci est également destiné au Docteur Antoine Pelissolo qui a gentiment accepté de donner de son temps pour répondre à une interview par mail. Mais aussi au psychologue Thierry Ducarme qui m’a reçu chaleureusement dans son bureau pour m’offrir un entretien très fructueux. Je n’oublie pas non plus la disponibilité que m’a proposée le Docteur Jean Valla.

Merci également aux membres du groupe « Erythrophobie | Ereutophobie » sur Facebook pour les échanges continus. Merci à « Olivier », éreutophobe, qui m’a accordé une interview par mail. Merci à la grosse centaine d’éreutophobes qui ont pris dix minutes de leur temps pour m’aider à réaliser un sondage.

Mais je ne peux oublier ma maman qui m’a soutenu sans cesse dans ce travail. Je la remercie énormément pour ses lectures et ses conseils précieux.

Page suivante : Introduction

Retour au menu : L’éreutophobie et ses traitements