IV.2 La construction des décharges de transits

Non classé

Ces décharges permettront d’accueillir des déchets temporairement avant de les transférer dans un centre de tri et recyclage pour un traitement bien approprié.

Selon MBANGALA MUZINGA, (2008) (29); chaque décharge de transit a une caractéristique particulière.

– Elle doit bénéficier d’un service d’évacuation ponctuelle ; pour pouvoir éviter la pollution dans les habitations environnantes.
– Elle doit bénéficier d’un accès routier rapide et facile.
– Elle ne doit pas entraver l’esthétique de la Commune.
– Elle ne doit pas être placée près d’un cours d’eau au risque de le polluer, lors d’un rejet incontrôlé de le souiller pendant la période de crue quant il ya débordement des eaux du cours d’eau.
– Elle ne doit pas être placée près d’un axe routier à très grands flux de passage des véhicules, pour ne pas créer des embouteillages lors de l’évacuation.

Dans le cadre de ce travail nous suggérons la construction de 32 décharges de transits dont 23 dans la Commune de Selembao et 9 dans la Commune de Bumba (voir Fig n°14). Le choix de ces sites de construction des décharges de transits est fait selon les paramètres suivants :

1. L’accessibilité ;
2. Les nombres des décharges non contrôlées que renferment les quartiers ;
3. La disponibilité du terrain (espace vide) ;
4. L’environnement

29 MBANGALA, Essai d’analyse et Aménagement des dépotoirs et leur évacuation dans la ville de Kinshasa, mémoire UNIKIN, 2008, p 98

Page suivante : IV.3 Création d’un centre de tri et recyclage

Retour au menu : L’aménagement durable et son impact sur la santé de la population dans la ville province de kinshasa : Cas des communes de Bumbu et SELEMBAO