IV.3 Création d’un centre de tri et recyclage

Non classé

Chaque Commune doit avoir un centre de tri et recyclage des déchets, ce centre devrait accueillir les déchets provenant des décharges de transits pour un trie des déchets recyclables et non recyclables. Les déchets recyclables doivent être récupéré pour constitué la matière première tandis que les déchets non recyclables doivent être transférer dans un site d’enfouissement (décharge finale).

Dans le cadre de ce travail nous suggérons un espace de deux hectares pour chacune de deux Communes pour la construction de centre de tri et recyclage (voir Fig n°¬14).

D’après le PNA (programme national d’assainissement), chaque personne à Kinshasa produit 600gr de déchets par jours or la Commune de Selembao compte 442.981 et celle de Bumbu compte 325.166, aux total les deux Commune compte 768.147 habitants. D’après les estimations du PNA (600gr×768.147 hab) les deux Communes produit 460.888.200gr soit 460,89T des déchets par jours. Pour évacué ces déchets il faut environ 10 camions de 10 Tonne puisse faire quatre tours par jours ; ces budget est énorme, s’il y avait des filières de valorisation ou de recyclage les déchets devraient constituer une matière première (richesse) pour la fabrication d’autre produit et cela minimiserai le coup de transport d’évacuation de ces déchets vers la décharge finale.

Page suivante : IV.4 Définir le cadre institutionnel de gestion de déchet

Retour au menu : L’aménagement durable et son impact sur la santé de la population dans la ville province de kinshasa : Cas des communes de Bumbu et SELEMBAO