IV – Le coût climatique d’adaptation

Non classé

Les vagues de chaleurs qui touchent la Tunisie, entraînent une hausse importante de la consommation électrique qui montre certaines limites de notre système de production d’électricité. Pour se prémunir des températures excessives qui peuvent être dangereuses pour notre santé, nous faisons appel à divers types de ventilations et climatisations qui dépensent beaucoup d’énergie électrique. Plus notre climat se réchauffe, plus nous émettons des gaz à effet de serre qui augmenteront l’occurrence des canicules. On appelle cela un cercle vicieux qui pourrait bien venir à bout, de nos sociétés (Magdelaine C, 2006).

Page suivante : IV.1 - Les besoins énergétiques renforcés pendant l'été

Retour au menu : L’adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie: Cas des fortes chaleurs