INTRODUCTION

Non classé

L’essor du fait urbain dans le monde couplé au phénomène d’urbanisation dès la fin du XVIII è siècle ont donné naissance à une discipline passionnante, mais encore mal connue du grand public : l’urbanisme. L’urbanisme est une discipline de la géographie et de l’architecture dont l’objet est l’aménagement et l’organisation des villes et leurs environs. Malgré l’ancienneté du fait urbain (VIIe millénaire avant J-C), le terme urbanisme apparait seulement dans la langue française au cours des années 1910.

L’urbanisme est dès lors l’art d’aménager, de disposer l’espace urbain ou rural (bâtiments d’habitation, de travail, de loisirs, réseaux de circulation et d’échanges) pour obtenir son meilleur fonctionnement et améliorer les rapports sociaux. Dans le champ de l’urbanisme se situe la planification urbaine. Elle occupe une place dont l’importance n’est plus à démontrer. La nécessité pour les Etats et les communes de construire des villes viables et futuristes justifie sans aucun doute la prise en compte de la planification urbaine dans le processus de développement urbain. Quelle est la nature et l’origine de la planification urbaine au Cameroun ? Autrement dit, quelles sont les formes et la source de la politique de gestion urbaine au Cameroun ?

Notre démarche au cours de cette analyse consistera dans un premier temps à faire un distinguo entre la planification urbaine et l’aménagement du territoire(I). Malgré le désordre urbain observé dans les villes du tiers monde en général, et du Cameroun particulier, la planification urbaine, considérée comme un héritage de la période coloniale allemande demeure effective dans notre pays et présente des spécificités propres (II). Elle est mise en ouvre par une multitude d’acteurs en charges des questions des villes (III). En dépit d’un arsenal juridique dense et épars la planification urbaine soulève de nombreux enjeux (IV). Les villes du Cameroun souffrent en effet de nombreux maux dont les administrations publiques en charge de l’urbanisme ont eu du mal à résoudre. Avec l’avènement de la décentralisation et le transfert des compétences aux collectivités locales, l’on est en droit de s’interroger si les défis urbains (V) auxquels les pouvoirs publics ont eu du mal à juguler, seront relevés par les collectivités locales décentralisées (communes, communautés urbaines et régions).

Page suivante : I- DEFINITION DES CONCEPTS

Retour au menu : PLANIFICATION URBAINE AU CAMEROUN : NATURE, ORIGINE ET DEFIS