III. Conclusion

Non classé

– AU NIVEAU DU SERVICE :

Les processus de ce service sont pratiquement non informatisés et non gérés par le système d’information. Donc, l’informatisation de ces procédures est presque primordiale. On cite parmi les besoins fonctionnels concernant le système d’information : Une base de données gérant les dossiers des crédits documentaires export, des états identifiant les échéanciers, les dossiers en instance, les documents en instance, les dossiers classés et les statistiques concernant les L/C.

– AU NIVEAU DU STAGE :

Vu la disponibilité du personnel, j’ai pu apprendre en si peu de temps le mécanisme d’une opération d’exportation, ainsi que les différentes tâches à effectuer au niveau du siège.

La facilité de l’accès aux données et la transparence de l’activité.

Grâce a une ambiance générale assez bonne, j’ai pu m’adapté rapidement et facilement au groupe du travail.

Malgré la bonne volonté du personnel et en raison du volume de travail il est vrai que parfois j’ai eu du mal à trouver des réponses à mes questions concernant certain dossier.

En raison de la délicatesse de la tâche, je n’ai pas pu effectuer réellement une opération de paiement, néanmoins j’ai assisté le technicien chargé de cette fonction.

Pour des raisons de confidentialité, je n’ai pas eu accès aux commissions, tarifs et taux préférentiels des gros clients ni la liste de ces derniers.

Le manque d’ordinateurs à disposition et vu le grand nombre de stagiaires a la banque, il m’est arrivé de passer la journée à classer des dossiers ou tout simplement à rien faire.

Page suivante : CONCLUSION GENERALE

Retour au menu : Direction du Commerce Extérieur de la BIAT « Service Crédit Documentaire Export»