III.1.1.c. Les tests d’entrée-sortie

Non classé

Chaque patient passe un test de FMV au niveau des membres inférieurs (MI) via la chaise à quadriceps et au niveau des membres supérieurs (MS) avec les tubes élastiques.

Ils passent un test de force isométrique au niveau des MS. Un TM6 est aussi réalisé. Ces tests sont réalisés en début et en fin de prise en charge à 4 semaines.

Le test de marche de 6 minutes

La FC était échantillonnée automatiquement toutes les 5 secondes lors de l’épreuve de marche à l’aide d’un CFM POLAR® et la saturation en O2 toutes les minutes. Avant le début du test, le sujet était assis sur une chaise et respectait un temps de repos suffisant. La consigne était « Vous devez réaliser en marchant le plus grand nombre d’allers-retours entre les deux chaises dans un temps précis de 6 minutes. La durée du test vous sera donnée toutes les minutes. ». A la fin du test, le sujet devait rester assis pendant 5 minutes. Les données de FC et de saturation en O2 étaient recueillies. Au début et en fin du test, le patient devait objectiver sa sensation d’essoufflement via l’échelle de dyspnée.

Test de force maximal volontaire

Ce test est une épreuve de FMV sur une chaise à quadriceps afin de déterminer la répétition maximale (RM). Les ischios-jambiers et le quadriceps de chaque jambe sont testés. La RM est déterminée lorsque le patient ne peut plus soulever la charge deux fois de suite dans toute l’amplitude du mouvement sans compensation.

L étude 2

Ce même test est réalisé avec les tubes élastiques Thera-Band® au niveau des MS. Le sujet est debout en face d’un espalier où un tube élastique est accroché. Le but étant d’étirer l’élastique dans l’amplitude du mouvement demandé. La longueur initiale de l’élastique est mesurée ainsi que sa longueur à la fin de l’amplitude du mouvement. Lorsque le sujet ne peut plus réaliser le mouvement dans toute son amplitude et sans compensation, la couleur du tube et la longueur d’étirement de celui-ci sont notés. Un rapport d’élongation est ensuite réalisé puis, grâce à la table de correspondance une mesure de force est objectivée. (annexe)

Test isométrique

Le but de ce test est de mesurer le pic force de co-contraction des muscles du membre supérieur via un dynamomètre manuel. Ce test a été réalisé sur les sujets MRC ainsi que sur une population saine de toute pathologie respiratoire et fonctionnelle au niveau des membres supérieurs. La population saine sert de référence.

Le sujet est assis sur une chaise devant une table. Il positionne le dynamomètre au niveau de sa paume, et place celui-ci sous la table. Son avant-bras forme un angle de 90° avec son bras. La paume est en direction de la table et le dynamomètre est en contact avec la surface de celle-ci (dessous de table). Sans échauffement, le sujet réalise 3 mesures de force isométrique à la suite de 3 secondes chacune. Il y a 30 secondes de repos entre chaque mesure. Ce test est effectué bras dominant et bras non-dominant. La plus grande valeur du pic de force des 3 essais de chaque membre est prise. Le dynamomètre est réglé afin de mesurer des newtons.

Page suivante : III.1.2. Matériel

Retour au menu : Comparaison de deux modalités de réentraînement à l’effort au sec et en immersion chez des patients en réhabilitation respiratoire