III.1 – Population moins adaptée

Non classé

Un facteur très important qui reflète le taux d’équipement en climatisation, c’est le phénomène de pauvreté. Les données sur les caractéristiques des logements et conditions de vie des ménages (INS ; 2004), a permis l’obtention d’informations qui définissent les populations économiquement vulnérables, et qui établissent des couches pauvres et qui identifient des facteurs de précarité sociale.

Dans le grand Tunis, il ya une forte dissemblance entre les différentes délégations au niveau d’équipement en électroménager. Les bons lieux à Tunis sont bien équipés en climatisation (la Marsa, El Menzeh, Carthage). En revanche, le faible accès est dans les cités les plus pauvres qui connaissent une densité très élevée.

Le climat urbain dans les lieux fortement peuplés est inconfortable, lors d’une vague de chaleur, à cause de densité et de pollution. Les bâtiments sont mal organisés et l’abondance des ruelles empêchent le vent de circuler librement.

Dans les bons lieux, les rues sont vastes, les bâtiments sont bien organisés avec une abondance des jardins qui luttent contre la forte chaleur.

Page suivante : III.1.1 - La vulnérabilité sanitaire

Retour au menu : L’adaptation aux conditions climatiques extrêmes en Tunisie: Cas des fortes chaleurs