III.1. AVC ou Accident Vasculaire Cérébral

Non classé

« L’accident vasculaire correspond à un arrêt brutal de la circulation sanguine au
niveau du cerveau. Les AVC sont la plupart du temps dus soit à un caillot dans
l’artère (et c’est le cas trois fois sur quatre), soit à une hémorragie, sorte de rupture
des parois du vaisseau. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, un accident
vasculaire cérébral se produit toutes les 5 secondes dans le monde. Mais une
meilleure connaissance des éléments favorisant sa survenue et des premiers
symptômes permettrait d’en réduire considérablement le retentissement. »(15)

« L’une des formes les plus connues d’AVC est l’hémorragie cérébrale. C’est la
forme la plus dangereuse en termes de mortalité. »(16)

« L’âge est le premier facteur de risque : l’AVC a un taux d’incidence multiplié par
deux tous les dix ans après 55 ans. Environ 25 % des AVC surviennent chez les
moins de 65 ans et plus de 50 % chez les personnes de 75 ans et plus. D’autres
facteurs de risque sont communs avec toutes les maladies cardiovasculaires :
hypertension artérielle, hypercholestérolémie, diabète, tabac, alcool, mauvaise
alimentation, … »(17)

15 Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), « Accident Vasculaire Cérébral, site
officiel : http://www.inserm.fr/thematiques/circulation-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/accidentvasculaire-
cerebral, consulté le 06/06/2012.
16 Idem.
17 Idem.

Page suivante : III.2. Aphasie

Retour au menu : Réflexions sur l’utilité du travail social dans les maisons de retraite : Création d’un service social à la Résidence Clos Saint-Rémi