III.2. Aphasie

Non classé

« Le terme « aphasie » vient du grec et signifie « perte de la parole ». Les aphasies
sont des troubles acquis du langage, apparus suite à une lésion de l’hémisphère
dominant pour le langage. La perte du langage n’est pas forcément totale, et peut
présenter des variations considérables d’un individu à l’autre. Les personnes
concernées peuvent être touchées dans leurs capacités langagières d’expression
et/ou de réception, à savoir la parole, l’écriture, la compréhension ou la lecture. les
personnes aphasiques n’ont pas de handicap mental. Elles peuvent penser avec
logique ; elles apprécient et évaluent correctement les situations. »(18)

« Le degré de sévérité de l’aphasie dépend du lieu et de l’étendue de l’atteinte
cérébrale. Le contrôle de la motricité par le cerveau est croisé, autrement dit
l’hémisphère gauche contrôle la jambe et le bras droits tandis que l’hémisphère droit
contrôle le bras et la jambe gauches. C’est l’hémisphère gauche qui est le plus
souvent responsable pour parler, comprendre, lire ou écrire. »(19)

« La cause la plus fréquente d’aphasie est l’attaque cérébrale, mais d’autres types
de lésions cérébrales peuvent également causer une aphasie. »(20)

18 Aphasie Suisse, site officiel : http://www.aphasie.org/index.php?id=132, consulté le 06/06/2012.
19 idem
20 Idem.

Page suivante : III.3. Maladie d’Alzheimer

Retour au menu : Réflexions sur l’utilité du travail social dans les maisons de retraite : Création d’un service social à la Résidence Clos Saint-Rémi