III-3-CONSTITUTION DE L’ECHANTILLON

Non classé

III-3-1-Technique d’échantillonnage

Selon DELANDSHEERE (1978 ; 337), échantillonnage c’est : « choisir un nombre délimité d’individu ou d’événement dont l’observation permet de tirer les conclusions (inférence) applicable à la population entière (univers) à l’intérieur de laquelle le choix a été définis ».

Dans le cadre de notre travail, pour déterminer notre échantillon, nous avons procédé par la méthode d’échantillonnage aléatoire simple ; qui consiste à donner à tous les éléments de la population une chance d’être représenté dans l’échantillon. Pour obtenir ce dernier, nous avons inscrit sur des bouts de papier le nom de chacune des écoles primaires de notre population cible ; après avoir froissés les bouts de papier, introduit dans une boîte, ensuite on secoue, et tire au hasard avec remise trois bout de papier. Nous avons donc obtenu les écoles suivantes :

– école Primaire d’Application de Banya ;
– école Primaire d’Application de caïman Ndogbélé ;
– école Primaire de Bonadissaké.

III-3-2-Echantillon de l’étude

Selon le Dictionnaire le nouveau Littré (2004 ; 443), un échantillon est : « La partie représentative d’une population étudiée par le sondage ».

Selon GRAWITZ (1998 ; 794), un échantillon est : « Un sous ensemble de la population sur laquelle le chercheur fait ses investigations et généralise ensuite ses résultats à l’ensemble de la population ».

Tableau N°3 : Répartition de l’échantillon

Répartition de l’échantillon

Nous pouvons calculer notre taux de sondage donné par la formule suivante :

TS

Notre taux de sondage étant de 69,76% supérieur à 20% par conséquent notre échantillonnage, est représentatif de notre population accessible. Ce qui nous donne la possibilité d’étendre nos résultats à notre population.

Page suivante : III-4-Description de l’instrument de collecte des données

Retour au menu : Suivi parental et performances scolaires des élèves en production d’écrits