II.4. Hypothèses

Non classé

Pour lutter contre la spirale du déconditionnement, différentes prises en charge sont mises en place. La participation du patient dans des activités physiques est une modalité importante à prendre en considération. Dans cette optique, le fait d’ajouter une nouvelle activité physique en plus de la prise en charge classique permet peut être une augmentation de performances chez les patients en réhabilitation respiratoire. On observe, d’après les études menées sur des sujets MRC une augmentation de la distance au TM6 lors d’un RAE en immersion.. La différence d’environnement de RAE possède-t-elle une influence sur l’augmentation de performances lors des TM6 ? Lors de différentes séances de RAE, au vue de données de la revue de littérature, les exercices sont mieux supportés en immersion qu’au sec. L’immersion possède-t-elle un impact positif sur la sensation de dyspnée et la perception de l’effort lors des séances de balnéothérapie ?

Page suivante : II.5. Positionnement de l’étude

Retour au menu : Comparaison de deux modalités de réentraînement à l’effort au sec et en immersion chez des patients en réhabilitation respiratoire