II– Les différents usages de la mangrove à Youpwe

Non classé

Les espèces de mangrove, qu’elles soient ligneuses ou non ligneuses font l’objet de nombreux usages à Youpwe et dans ses environs. Parmi les différents usages auxquels sont affectées les espèces de mangrove, on relève ces usages domestiques, commerciaux, artisanaux et médicinaux.

II.1- Les usages domestiques et commerciaux de la mangrove à Youpwe

L’usage des espèces ligneuses pour des fins domestiques et commerciales est très poussé à Youpwe. La population de Youpwe dont le niveau de vie est relativement bas dépend presque entièrement de la mangrove pour leurs besoins en combustibles ou bois de feu. Rhizophora spp, avicennia germinans, laguncularia racemosa sont les espèces les plus demandées. Rhizophora spp est plus sollicité en raison de sa capacité à brûler frais. Le bois de mangrove est consommé par les pêcheurs et les ménages. Les ménages sont considérés comme le plus gros consommateur du bois de feu à Youpwe. Une enquête réalisée auprès de 714 ménages a révélé que quatre ménages sur cinq utilisent le bois de mangrove comme combustible de cuisine de manière constante durant toute l’année. 10 % des ménages seulement utilisent des combustibles autres que le bois en l’occurrence le gaz domestique ou butane et du pétrole.

Fig. n°7: Les usages de la mangrove

Les usages de la mangrove

Source : Moutila Beni Luc, (Août 2009)

Tableau n°10: Nature de combustible et effectif de la population utilisant le bois de mangrove à Youpwe

Nature de combustible et effectif de la population utilisant le bois de mangrove à Youpwe

Source : Enquête de terrain, (2007)

Fig.8: Nature du combustible et proportion de consommateurs à Youpwe

Nature du combustible et proportion de consommateurs à Youpwe

Source : Moutila Béni Luc

Le commerce du bois de mangrove est pour ainsi dire une activité florissante à Youpwe. Selon une étude menée par Moukoury Njoh pierre (7), on peut estimer à peu près de 600 000 m3 par an, la quantité de bois de mangrove exploitée dans l’estuaire du Wouri et mise sur les marchés de Douala. A Youpwe l’on note de nombreux micros points de vente. Notre enquête a porté sur cinq importants points de vente de bois de feu. Même si ce sont les hommes qui s’occupent de la recherche du bois en forêt (de l’abattage, du transport et du débitage), l’on retrouve quelques femmes dans le circuit de la commercialisation de la ressource. Le commerce ou la vente du bois à Youpwe concerne aussi bien les jeunes gens que les personnes âgées. Ainsi sur 34 personnes enquêtées exerçant cette activité, force est de constater que de nombreux groupes ethniques et des personnes de tout âge sont impliqués dans ce commerce.

Ainsi 80 % des personnes exerçant dans la vente du bois ont un âge compris entre 14 et 49 ans. 20 % des vendeurs se recrutent parmi les personnes dont l’âge va de 50 à 60 ans. La forte implication des jeunes dans ce secteur d’activité témoigne de l’ardeur du travail qui entoure la profession. Quant à l’origine ethnique des personnes exerçant dans la vente du bois à Youpwe, on y retrouve des représentants de plusieurs ethnies. Les plus dominantes sont :

Les bamilékés 60 % ;
Les Douala et assimilés 15 % ;
Les Bassa 10 % ;
Les autres groupes 15 % ;

Tableau n°11: Groupes ethniques impliqués dans la vente du bois à Youpwe

Groupes ethniques impliqués dans la vente du bois à Youpwe

Source : Enquête de terrain, (2007)

De l’avis des personnes interviewées, l’activité constitue un gagne pain. Car elle procure aux vendeurs des revenus nécessaires leur permettant de survivre. En effet, un morceau de bois de 15 cm de diamètre et d’un mètre de long coûte 500 FCFA. Cela signifie qu’un arbre de palétuvier de 40 m de long revient à 20 000 F. une enquête ciblée menée auprès d’un vendeur de bois à Youpwe nous a permis de constater qu’au cours d’un mois, un vendeur de bois peut écouler en moyenne trois arbres de palétuviers d’une longueur de 40 m chacun. Soit une équivalence en valeur chiffrée de 60 000 FCFA. Il faut retenir en définitive que la vente du bois à Youpwe se fait aussi en petit tas. Chaque petit tas composé de 5 à 6 baguettes de 20 à 35 cm coûte 100 FCFA. Le commerce du bois de mangrove à Youpwe prend de plus en plus de l’ampleur et s’est déporté même dans de nombreux quartier de Douala comme Village, Ndogpassi, Songmahop, New Bell… Ce bois est surtout utilisé comme combustible de cuisine. Toutefois l’on dénombre quelques usages artisanaux auxquels est soumise la mangrove à Youpwe.

Planche n°1 : Dépôts de vente du bois de mangrove à Youpwe

Dépôts de vente du bois de mangrove à Youpwe

Cliché Moutila Béni; (Août 2009).

On aperçoit clairement rhizophora racemosa, espèce adulée pour sa capacité à brûler frais.

II.2- Les usages artisanaux de la mangrove à Youpwe

De nombreuses espèces ligneuses et non ligneuses de la mangrove sont sollicitées à Youpwe pour des besoins artisanaux. Les espèces les plus prisées pour lesdits besoins sont : rhizophora ssp, laguncularia racemosa, Avicennia germinans, Guibourtia demensi, nypa fruticans et raphia palma pinus.

Les populations de Youpwe notamment les pêcheurs recherchent rhizophora pour pallier aux besoins en matériaux de construction: poteaux, piliers, traverses. Aussi rhizophora spp, Avicennia germinans sont transformés en bois d’œuvre qui sert à la fabrication des étables, des étagères, des comptoirs et même des sièges ou bancs. Dans le même registre les pêcheurs utilisent le bois des espèces comme rhizophora spp, pour confectionner certains outils de pêche. C’est ainsi que des accessoires pour les pirogues, des sagaies sont fabriquées à base du bois de mangrove.

Aussi, la sève de rhizophora riche en tanin est utilisée par les pêcheurs comme teinture pour leurs filets.

Nypa fruticans et raphia palma pinus sont exploités à grande échelle, car les segments foliaires de ces espèces sont prélevés pour la fabrication des nattes destinées aux toits des cabanes. Les rachis servent à la construction des sièges et des lits dans les campements de pêche un peu plus éloignés. Au regard de ce qui précède il convient de souligner que les usages artisanaux de nombreuses espèces de mangrove sont divers et variées. Cela explique peut être la surexploitation de la mangrove à Youpwe et de ses environs. Toutefois les usages de la mangrove à Youpwe s’étendent jusqu’au domaine sanitaire.

II.3- Les usages pharmacologiques de la mangrove à travers le monde

Outre les avantages que la mangrove procure aux populations sur le plan économique à travers l’artisanat et le commerce du bois feu, cette formation végétale revêt une portée indéniable sur le plan pharmacologique notamment dans le domaine de la médecine traditionnelle.

En effet selon Duke (8) plusieurs espèces de mangrove se caractérisent par des propriétés chimiques qui leur confèrent des vertus médicinales. Au rang de ces espèces nous pouvons citer rhizophora racemosa ou palétuvier rouge. A Youpwe, rhizophora racemosa est utilisé par certains individus comme un remède pour soigner l’angine, l’asthme, le mal de dos, les furoncles, la diarrhée, la dysenterie. Les populations estiment que les décoctions de cette espèce sont astringentes, expectorantes et tonifiantes. Mais cet usage n’est pas très répandu. Il reste limité à quelques individus et initiés.

Quant à laguncularia racemosa ou palétuvier blanc, il est réputé de fortifiant. C’est aussi un remède efficace contre la dysenterie. Les écorces de cette espèce guérissent la fièvre et le scorbut. Une certaine frange de la population de Youpwe reconnaît les vertus et l’efficacité de cette espèce dans le traitement des fièvres. Aussi Morton (1981) que cite Duke affirme que, le rôle des extraits des écorces de cette plante relève de sa teneur en tanin qui est de 10,3 %.

Avicennia germinans ou palétuvier noir s’illustre à son tour comme un remède efficace connu dans différentes parties du monde. Son utilisation dans la médecine traditionnelle est très répandue. Selon HARTWEN (1966 – 1971) que cite Duke op.cit, la résine de cette espèce est utilisée pour soigner les tumeurs notamment en Inde de l’ouest. A Youpwe on dit de cette espèce qu’elle est astringente. Le palétuvier noir soigne les maladies telles que les diarrhées. Les feuilles et les écorces d’Avicennia germinans sont utilisées par les populations pour guérir le rhumatisme, les hémorroïdes, les courbatures, les tumeurs de la gorge et les plaies. Les populations de part le monde utilisent cette plante dans les bains en vue de guérir le rhumatisme. Pour certains cette plante restaure la vitalité.

Ainsi que nous nous apercevons, la mangrove a une portée thérapeutique incontestable. L’emploi de la mangrove dans la médecine traditionnelle, bien qu’elle demeure encore l’apanage de certains initiés entre lentement et progressivement dans les mœurs des populations de Youpwe et de ses environs.

Tout compte fait la mangrove au regard de ses multiples usages à savoir domestiques, commerciaux, artisanaux et pharmacologiques semble être un don de la nature à Youpwe et dans l’estuaire du Wouri. D’où l’intensification de l’exploitation de la mangrove qui ne se limite pas seulement aux seules ressources ligneuses mais également aux ressources non ligneuses associées à la mangrove.

(7) Moukoury Njoh Pierre ; (2000).- in deuxième projet mangrove, du 17 nov. au 30 Déc. 2000 ; APEMC
(8) http:// www.hort. Perdue.edu/ New crop/duke _energy/rhizophora-mangle.html

Page suivante : III– L’exploitation d’autres ressources de l’espace marin et côtier à Youpwe

Retour au menu : PRESSION ET DYNAMIQUE DE L’ESPACE COTIER A MANGROVE DE YOUPWE(DOUALA)