II-2-THEORIES EXPLICATIVES DU SUJET

Non classé

Selon le Dictionnaire Universel (1988 ; 1195), la théorie est un : « Ensemble d’opinions, d’idées sur un sujet particulier ».

Pour AKOULOUZE repris par KOUGANG (2012), la théorie est un : « Ensemble d’énoncé comportant des définitions, des relations supposées être vraie et relative à un domaine particulier ».

Dans le cadre de notre recherche, c’est la grille de lecture permettant de faire comprendre le sujet et pour y parvenir nous avons deux théories :

– la théorie du conditionnement opérant de SKINNER (1960) ;
– la théorie du fonctionnalisme de ROCHER (1968).

II-2-1-Théorie du conditionnement opérant de SKINNER (1960)

Célèbre psychologue américain spécialiste de l’apprentissage, il va élaborer la théorie du conditionnement opérant. Cette théorie permet d’améliorer l’apprentissage chez les apprenants où le niveau intellectuel est moins élevé. Pour SKINNER, ce n’est qu’un stimulus déclencheur du comportement qui retient l’attention. Mais les conséquences qui encouragent et découragent sa production. Conditionner ici c’est renforcer l’apprentissage, et la réponse à une action dans la situation d’apprentissage devient plus efficiente par répétition de cette action.

Dans le cadre de notre travail, cette théorie s’accommode avec notre sujet du fait que la pratique de la révision avec l’aide des parents améliore les performances scolaires en production d’écrits. L’on a remarqué que les élèves émettent des lacunes à produire des phrases correctes, ceci dû à la non pratique de la révision ; car lorsque la révision est faite à la maison avec l’aide des parents de façon régulière, il est normal que l’on puisse avoir un vocabulaire adéquat pour produire un bon écrit. On comprend donc pourquoi il est important d’établir un lien entre la pratique de la révision et la production d’écrits ; il faudrait que l’élève soit répété.

II-2-2-Théorie du fonctionnalisme de ROCHER (1968)

Pour aboutir à la théorie du fonctionnalisme, il serait mieux de définir le mot « fonction ». On utilisera le mot fonction dans le cadre d’une relation dépendante et la variable indépendante.

En effet, le terme fonctionnalisme est une doctrine selon laquelle la théorie est perçue comme un système d’équilibre qui dépend de l’intégration de ses diverses composantes. Elle est considérée comme une chaîne dynamique où l’on ne perd pas de vue, l’interdépendance et les différents maillons qui la constituent s’expliquent par les fonctions qu’ils remplissent.

Pour LALANDE (1996), la théorie du fonctionnalisme de l’éducation est celle qui fait reposer toute pédagogie sur l’idée que, la tâche des fonctions est une condition indispensable à l’apparition ultérieure de certaines fonctions.

Cette théorie cadre avec notre sujet en ce sens que les performances scolaires, dépendantes de la pratique de la lecture faite à domicile. L’on a constaté que les élèves éprouvaient des difficultés à formuler les phrases correctes ; ceci à cause de la non maîtrise de la lecture. Car en pratiquant régulièrement la lecture à domicile, il est inévitable que l’on ait un vocabulaire approprié pour produire un bon écrit. On comprend pourquoi il est nécessaire d’établir un lien entre la production d’écrits et la pratique de la lecture. De ce fait, nous pouvons dire que l’amélioration des performances en production d’écrits est fonction d’une bonne pratique de la lecture.

Page suivante : II-3-REVUE DE LA LITTERATURE

Retour au menu : Suivi parental et performances scolaires des élèves en production d’écrits