I.3.1. Définition de l’aménagement du territoire.

Non classé

La notion d’aménagement du territoire couvre des réalités diverses. Sa définition dépend du contexte et des problèmes à résoudre. L’aménagement du territoire est présenté comme « un ensemble de mesures destinées à assurer un développement équilibré des régions par une meilleure répartition des populations et des activités ».

En outre, dans le contexte de la décentralisation, la politique d’aménagement du territoire doit toutefois être le développement de la compétitivité des territoires et la recherche de l’excellence.

Eugène CLAUDIUS PETIT(25) (2003) affirme que l’aménagement de territoire est la recherche dans le cadre géographique d’une meilleure répartition des hommes en fonction des ressources naturelles et de l’activité économique.

Dans le même ordre d’idées, DELAUBADERE(26) (1993 ; P.487) disait que « l’aménagement de territoire est la recherche de la meilleure répartition géographique des hommes en fonction des conditions économiques territoriales ». Alors que Michel MIGEOT (1975 ; P.1) avance que « l’aménagement du territoire est une affirmation du développement harmonieux de l’ensemble des régions en fonction de leur vocation propre. L’aménagement de l’espace est rarement fondé sur un calcul d’efficacité économique. La politique d’aménagement du territoire conserve sa vocation à réduire les inégalités entre les territoires. Elles place par exemple parmi ses objectifs l’accès de la plus grande partie possible du territoire national à des réseaux haut débit ».

Pour Hassane IDE ADAMOU(27) (1994 ; P55), l’aménagement du territoire « est un système d’actions cohérentes volontaires multidisciplinaires par lequel une organisation vise une meilleure répartition spatiale des activités économiques. Mais cette politique peut ne pas prendre la même forme aussi bien dans les pays développés que les pas sous-développés ».

L’aménagement du territoire a pour fin à la fois de promouvoir la mise en valeur des ressources locales et d’améliorer le cadre de vie et les conditions d’existence des habitants en atténuant les disparités de développement économiques et sociales entre les régions (territoires) par une organisation prospective de l’espace reposant sur une orientation volontariste et concertée des équipements et des activités. Pour dire autrement, l’aménagement du territoire s’impose comme un instrument de rétablissement des équilibres socio-économique et environnemental et un outil de correction des disparités régionales dues à une quelconque croissance.

25 Claudius Petit E : « La politique d’aménagement du Territoire », Revue d’Histoire 3 – n°79, 2003, Pp 43 -52,2003.
26 Délaubadère : « Droit Public Economique ». Précis Dalloz, réed. 1993, Paris.1987.
27 Hassane Idé Adamou : « Analyse de la stratégie du Développement Rural par l’Approche Aménagement et Gestion des Territoires dans les Pays du Sahel : Cas du Burkina – Faso et du Niger. »Thèse de Doctorat de 3ième Cycle, Université de Ouagadougou. Mai 1994 , P 55.

Page suivante : I.3.2.Les objectifs de l’aménagement du territoire.

Retour au menu : PROBLEMATIQUE DE LA CREATION DES AIRES PROTEGEES AU CAMEROUN : CAS DU PARCOURS VITA DE DOUALA.