I.1.2.Objectif de l’économie de l’environnement.

Non classé

L’objectif de l’économie de l’environnement est d’intégrer les valeurs écologiques de l’environnement dans le cadre particulier de l’économie et plus précisément des Sciences économiques et sociales. Ce que les économistes néo-classiques avaient rejeté hors de leur champ de vision, probablement inconsciemment, l’économie de l’environnement cherche à inclure.

L’économie de l’environnement est la recherche d’une efficacité nouvelle et réelle qui intègre les interactions entre les intervenants, mais aussi entre les interventions humaines et l’environnement. Cette nouvelle orientation n’est pas exclusive de l’ancienne vision économique : il s’agit au contraire de bâtir avec l’économie traditionnelle un édifice qui tienne compte de la valeur écologique et des variables environnementales.

Cette évolution n’est pas neutre, elle suppose un certain nombre d’hypothèses de base et surtout elle nécessite de redéfinir des notions centrales de l’économie : le bien-être des individus, la production et l’utilisation des ressources. Dans l’économie néo-classique, le bien-être tient compte de la consommation de biens marchands.

En économie de l’environnement, il faut y ajouter la valeur que les individus confèrent à leur environnement dans un cadre de vie, et finalement sa valeur réelle et symbolique souvent impossible à monétiser. La production et l’utilisation globale des ressources biotiques et abiotiques est aussi une corrélation à inclure dans l’évolution de l’architecture économique bâtie.

Page suivante : I.2 .Théorie économique et environnement.

Retour au menu : PROBLEMATIQUE DE LA CREATION DES AIRES PROTEGEES AU CAMEROUN : CAS DU PARCOURS VITA DE DOUALA.