I-3.1 FORMATIONS VEGETALES SUR LE PLATEAU D’ALLADA

Non classé

Le plateau d’Allada prolonge le complexe littoral au Nord; il est occupé par le
domaine de la forêt dense humide semi-décidue, aujourd’hui largement disparue,
où se trouvent des champs cultivés au sein d’une mosaïque de jachères arbustives
formant des fourrés impénétrables, où apparaissent quelques grands arbres
comme : Triplochiton scleroxylon Ceiba pentandra , des palmeraies sub-spontanées
et sélectionnées et des îlots forestiers reliques comme celui de Niaouli (forêt dense
semi-decidue à faciès hygrophile) couvrant une superficie d’environ 220ha avec au
total 223 espèces végétales regroupées en 72 familles. La figure 3 présente les
différents types de végétations rencontrées sur le plateau d’Allada.

Il y a une forte dégradation de la végétation qui s’exprime par la très forte
superficie qu’occupent la mosaïque de champ et de jachère, la mosaïque de culture
et de jachère sous palmier, les agglomérations et les plantations. Les forêts dense
et claire puis la savane boisée sont complètement dégradés et laisse place aux
diverses jachères.

On rencontre actuellement sur le plateau d’Allada, les mosaïques de champ, de
culture, de jachère sous palmier, les plantations et les formations marécageuses.

La végétation est dominée par des plantations de palmier à huile vieilles de
plusieurs années. Quelques îlots de formations forestières dégradées sont
rencontrés par endroit. Les principales cultures pratiquées sont le maïs et le
manioc avec un nouvel engouement pour la culture de l’ananas.il est fortement
marqué par l’emprunte humaine.

Page suivante : I-4 TYPES DE SOLS

Retour au menu : Structure diamétrique et caractérisation de l’habitat des peuplements du Chrysophyllum albidum G.Don (Sapotaceae) sur le plateau d’Allada au Bénin