I-4 TYPES DE SOLS

Non classé

Le sol représente la couche superficielle, meuble, de la croûte terrestre, résultant
de la transformation de la roche mère, enrichie par des apports organiques. Les
sols du plateau d’Allada renfermant une forte proportion d’argile et sont propices
à l’agriculture. La structure superficielle de ces sols argileux peut se dégrader,
formant une croûte. L’encroûtement limite l’infiltration et accroît le ruissellement.

De tel sol argileux mouillé à tendance à se compacter, ce qui favorise également le
ruissellement et peuvent également être très sensibles à l’érosion éolienne. La
sécheresse peut causer la pulvérisation de la couche superficielle des argiles
lourdes, au point de réduire les mottes en particules de la taille de gros grains de
sable, très sensibles à l’érosion éolienne. Le compactage du sol, qui touche surtout
les sols argileux du plateau d’Allada, est dû au passage de véhicules lourds ou à
une circulation fréquente au même endroit. Le compactage peut avoir des effets
néfastes sur le drainage. La figure 4 fait le point sur les différents types de sols
rencontrés sur le plateau d’Allada. On rencontre :

– Les sols rouges argileux qui sont peu répandus et présentent un
pourcentage élevé.

– Les sols rouges argilo-sableux, plus riche en sable, il a une structure
favorable à la culture des palmiers à huile. Ces types de sols sont répandus
sur le plateau d’Allada, c’est ce qui explique l’installation des plantations
des palmiers à huile sélectionnés et engendre une modification de la
physionomie forestières du plateau d’Allada.

– Les vallées fluviales et lacustres présentent des sols hydromorphes.
Pendant la saison des pluies, les eaux charrient des débris de matières
organiques et minéraux qui envahissent les sols. En saison sèche et pendant
l’étiage, le retrait des eaux laisse un dépôt d’alluvions très exploité par les
populations riveraines pour les cultures des décrues.

Page suivante : I-5 CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU PLATEAU D’ALLADA

Retour au menu : Structure diamétrique et caractérisation de l’habitat des peuplements du Chrysophyllum albidum G.Don (Sapotaceae) sur le plateau d’Allada au Bénin