d. Environnement et technologie

Non classé

La situation géographique du pays, à la convergence de la plaque pacifique, eurasienne et australienne en fait l’une des régions sismiques la plus active du monde avec de fréquents tremblements de terre et de très nombreux volcans, plus de 150, la plupart toujours en activité. On compte à peu près une éruption majeure tous les trois ans associée à des tremblements de terres et mouvements de terrains. Ces volcans, malgré les dangers qu’ils représentent, permettent aux sols indonésiens d’être extrêmement fertiles.

Avec son climat chaud et humide, et un taux d’humidité de plus de 80%, ce pays situé sur l’équateur est la seconde zone en termes de biodiversité du monde (après le Brésil). Deux saisons prévalent: la saison des pluies de Novembre à Avril où les précipitations peuvent êtres très intenses et la saison sèche de Mai à Octobre. Sols fertiles et humidité permettent à ce pays d’offrir une réelle diversité de paysages, terrains agricoles et forêts très denses.

Le pays possède de nombreuses ressources naturelles, pétrole, gaz, charbon, nombreux minerais, cuivre, nickel, bauxite, étain, or et argent. Les secteurs de l’agriculture et de la pêche restent essentiellement traditionnels. Ces deux secteurs pèsent respectivement 12,1% et 2,2% dans le PIB.

Concernant les infrastructures, le PPP “infrastructure public private partnerships” a lancé en 2011 un large plan d’amélioration jusqu’en 2025, ce qui est crucial pour le maintien de la croissance, et comprend la construction de nombreux projets, aéroports, autoroutes, et ports. Il pense attirer les investissements privés en leur octroyant pour une période limitée la possibilité d’encaisser les revenus à travers un système de concessions.

Page suivante : e. Légal

Retour au menu : L’INDONESIE, UNE NOUVELLE PUISSANCE ECONOMIQUE ?