e. Légal

Non classé

L’Indonésie a fait d’énormes progrès en termes de droit du travail, elle a ratifié les principales conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT). Officiellement et ce depuis seulement 2003, il est interdit de faire travailler les enfants de moins de 14 ans. L’âge de la retraite est fixé à 56 ans et peut atteindre les 60 ans avec une demande écrite par l’intéressé. Le pays est cependant encore en voie de développement et le travail informel reste très important en Indonésie. Le droit du travail s’est renforcé et la condition des travailleurs s’est fortement améliorée. L’éducation malgré son amélioration reste un point faible de l’Indonésie. Le pays manque encore de travailleurs qualifiés. Les contrats de travail sont harmonisés maintenant et doivent être signés par l’employé et l’employeur. Diverses informations doivent être marquées sur le contrat tel que la raison de l’entreprise et sa description, les informations du travailleur : âge, sexe et adresse, le poste de l’employé, le lieu, le salaire net et le moyen de paiement, les droits et obligations de chaque parti, la date de début de contrat, la date d’établissement du contrat et les signatures des deux parties. Comme pour beaucoup de pays, certaines clauses peuvent être rajoutées telle que les clauses de confidentialité.

A l’instar de la France, il existe des contrats à durée déterminée et à durée indéterminée. La période d’essai est de trois mois maximum. Les indemnités de licenciement sont similaires à celle perçues en France. La durée légale du travail est de quarante heures par semaine, les heures supplémentaires ne sont pas supposées dépasser trois heures par jours et doivent être acceptées contractuellement par l’employé. Le droit en termes de congés payés varie en fonction de l’ancienneté. Tout employé a le droit à douze jours de congés payés par an au minimum (en dehors des quatorze jours fériés annuels) après douze mois passés dans l’entreprise par l’employé. Le droit de grève a été inclus dans la législation, tout comme les conventions collectives et la participation aux syndicats. On constate ainsi que le droit du travail est similaire à ceux des pays développés ; mais il faut cependant garder en tête que celui-ci a été rédigé ou complété depuis quelques années et n’est pas encore appliqué correctement partout. Tout comme dans les pays anglo-saxons, la totalité des cotisations de la retraite est versée aux employés la veille de celle-ci. Chaque employé a le droit à une couverture sociale tout comme sa famille ; les cotisations varient en fonction du secteur et vont de 0,24% à 1,74% Les taux de charges sociales sont de 6% pour un employé marié et de 3% pour un célibataire.(7)

Le système de sécurité sociale a été mis en place très récemment et les indemnisations pour le chômage sont encore inexistantes tout comme la retraite qui reste insuffisante mais des efforts sont progressivement fait par le gouvernement. Le gouvernement indonésien montre un réel engagement d’accroitre la libéralisation de son marché et l’amélioration de son économie en ouvrant les frontières et en montrant un réel engagement face à la propriété intellectuelle. L’état s’efforce de réguler et d’établir de nouvelles lois concernant ses échanges et de simplifier les démarches à faire. Il tente aussi de se conformer aux procédures douanières établies par l’OMC.

7 Site de droit du travail Indonésien

Page suivante : A. Origines et Création

Retour au menu : L’INDONESIE, UNE NOUVELLE PUISSANCE ECONOMIQUE ?