Chapitre II : RESSOURCES, LOGIQUES DES ACTEURS, ET MISE EN VALEUR DE L’ESPACE A MANGROVE DE YOUPWE

Non classé

INTRODUCTION

La mangrove correspond aux écosystèmes tropicaux spécifiques colonisant les zones côtières de transition entre les milieux terrestres et marins et sont dont équivalents aux marais maritimes et intertidaux des régions tempérées (BLASCO, F 1991) (6). La spécificité de la mangrove réside dans l’existence d’une végétation forestière remarquable adaptée aux conditions sélectives de l’environnement. Jadis considérée comme un milieu répulsif et sans aucune importance, la mangrove s’illustre de plus en plus comme un réservoir de ressources floristiques, fauniques et halieutiques. Mais à Youpwe, l’écosystème de mangrove fait l’objet des perceptions diverses, eu égard de la mosaïque ethnique qui peuple ce quartier de Douala. De plus, de nombreux enjeux que soulèvent la mise en valeur et le développement de cet espace estuarien le place au centre de toutes les attentions. C’est ainsi que plus que jamais de nombreux acteurs aux intérêts divergents s’investissent dans la gestion, l’exploitation et la sauvegarde de cet écosystème riche.

(6) BLASCO, F. (1991).- les mangroves, LA RECHERCHE, PP 44 – 45

Page suivante : I– La mangrove : une source de biodiversité impressionnante

Retour au menu : PRESSION ET DYNAMIQUE DE L’ESPACE COTIER A MANGROVE DE YOUPWE(DOUALA)