C.3. PERCEPTIONS

Non classé

Je dois réellement dire que madame T a eu beaucoup de chance parce que son
dossier est allé très vite d’un côté comme de l’autre.

Madame T est contente du travail qui a été fait. Elle n’a plus de soucis financiers
pour l’instant. Elle loge dans une petite chambre à un lit sans douche qu’elle ferme
toujours à clé quand elle sort. Parfois elle me dit : « je vis ici mais je ne sais même
pas comment c’est payé. C’est un miracle. »

La co-directrice avec qui je travaille est très fière de l’issue de la situation de
madame T avec le CPAS. Elle avait presque refusé que j’introduise la demande de
l’allocation d’aide aux personnes âgées parce qu’elle estimait que madame T n’avait
pas d’handicap profond. Puisque la réponse était positive, elle a été très motivée et
plusieurs autres demandes ont été introduites.

Page suivante : C.4. REPONSE

Retour au menu : Réflexions sur l’utilité du travail social dans les maisons de retraite : Création d’un service social à la Résidence Clos Saint-Rémi