c) Sa structure

Non classé

La création matérielle de notre société doit répondre aux objectifs que nous nous sommes lancés tout en prenant compte des contraintes identifiées.
Nous souhaitons tout d’abord, tant que faire se peut, conserver nos emplois respectifs, au moins durant la première année d’activité. Nous souhaitons d’autre part pouvoir nous salarier sur des fonctions précises si l’activité le demande sans que cela n’entre en contradiction avec notre statut au sein de la société.

Il est important en effet – notamment auprès du CNC que nous solliciterons sur nos projets – de pouvoir justifier par des fiches de paye l’ensemble des collaborations. Enfin, notre projet de société émanant d’une volonté collective, nous souhaiterions pouvoir la gérer de la manière la plus collective possible, sans pour autant opter pour une gérance en collège qui nous semble trop contraignante.

Dans cette perspective, et au vu de ces contraintes et des options qui s’offrent à nous, nous faisons le choix de constituer notre société sous la forme d’une SARL qui nous permettra, grâce à des statuts personnalisés, de participer tous les trois aux décisions importantes de l’entreprise, le gérant étant mandaté pour des décisions courantes, en lien avec l’activité.

Compte tenu de nos conventions collectives et de nos compétences respectives, Sophie Léron se verra confier le mandat de gérante de la société, à titre bénévole. Son implication dans le capital social devant rester minoritaire pour être compatible avec les exigences de certains partenaires financiers. Elle pourra ainsi exercer des fonctions techniques différentes de celles résultant de son mandat social, rémunérées et établies dans un lien de subordination avec la société. Les deux autres associés bénéficieront eux-aussi du statut de travailleur non salarié compatible avec leur activité et également la possibilité d’être salariés pour des taches techniques identifiées, en lien avec les projets et non la gérance de la structure.

Le capital minimal d’une SARL est de 1 €, pour autant, afin de rassurer nos futurs partenaires financiers sur la solidité de l’entreprise, nous souhaitons démarrer notre activité avec un capital social de 7 500 € dont la répartition des parts sera la suivante :

– Sophie Léron : 2 000 €,
– Gwénaëlle Barzic : 3 000 €
– Ludovic Fondecave : 2 500 €

Page suivante : d) Son développement

Retour au menu : Création d’une société de production de web documentaires et développement de la collection « Dans les coulisses…. »