b) Ses moyens, ses besoins

Non classé

Pour se lancer dans un tel projet, il est important de faire un état des lieux de nos qualités, moyens humains et techniques et d’analyser nos faiblesses.
Notre projet au travers du prisme de la matrice SWOT :

Tableau 3 Création d’une société de production de web documentaires et développement de la collection « Dans les coulisses…. »A la lecture de ce tableau, il apparaît que notre principal atout reste notre association. C’est à partir de nos profils respectifs et envies communes que nous avons décidé d’investir le web documentaire, c’est donc autour de ces mêmes éléments que nous allons bâtir notre projet de société.

L’équipe dirigeante :

Gwénaëlle Barzic, Journaliste, son savoir-faire éditorial et sa connaissance des techniques documentaires en font une interlocutrice privilégiée des auteurs. Son expérience et ses relations dans le milieu de la presse seront autant d’atouts à la visibilité et à la bonne communication de notre projet. Elle occupera le rôle de rédactrice en chef.

Sophie Léron, Assistante parlementaire, au coeur des réflexions et mutations dans le secteur des médias, elle saura apporter son expertise dans ce secteur en pleine invention. Ses qualités de communication et de négociation, son expérience dans le management d’équipe, lui permettront d’assurer la place de chef de projet en relation avec les différents intervenants.

Ludovic Fondecave, Chargé de mission au CNC en charge de la gestion financière juridique de projets audiovisuels, cinématographiques ou multimédia, il occupera les fonctions en lien avec ses compétences : la direction de production des projets, leurs aspects juridiques et financiers.

La complémentarité de nos profils nous permettra de trouver un équilibre rapide pour couvrir l’ensemble des besoins qu’impose un tel projet sur des questions éditoriales, managériales ou de gestion.

Pour autant, un aspect stratégique du développement de la société reste à définir, au vu de notre secteur d’activité : les compétences technologiques. Deux options s’offrent à nous :

1. la totale sous-traitance des prestations techniques ;
2. la création d’un pôle technique au sein de la structure.

Sous-traiter est inévitable dans notre secteur, il nous semble cependant risqué de dépendre entièrement de différents prestataires, d’autant que certains doivent être des interlocuteurs privilégiés des auteurs avec lesquels nous allons travailler.

La création d’un pôle est un investissement important que nous ne pouvons nous permettre lors de la création de la société, sans un minimum d’activité garanti pour ce pôle. De plus, cette création pourrait nous éloigner de notre objectif principal : prospecter une clientèle pour rentabiliser le pôle serait une activité à part entière.

Nous faisons donc le choix d’une solution intermédiaire, puisqu’en vue de combler cette faiblesse, nous avons choisi d’intégrer à l’équipe un professionnel du web en qualité de concepteur web.

Rôle : ce collaborateur s’inscrira dans la gestion de projets d’un point de vue technique et plus exactement dans sa maîtrise d’ouvrage en veillant à la bonne organisation des projets d’un point de vue technique.

Sa principale fonction sera donc la rationalisation des besoins techniques. Son rôle sera vraiment celui d’une interface entre les différents acteurs des projets (auteurs, prestataires, équipe de production) afin de s’assurer que tous parlent le même langage.

Le concepteur Web interviendra en amont des projets, en participant à l’analyse de besoins des auteurs et de la faisabilité technique de leurs projets d’un côté et de l’autre en jouant le rôle de conseiller et d’intermédiaire entre l’équipe de production et les prestataires techniques.

Sur la phase de production, il sera chargé de superviser les aspects techniques de réalisation, en coordonnant des interventions d’experts dont il connaît les domaines parfaitement (graphisme, multimédia, réseaux, etc.).

A l’issue de la phase de production et pendant la période de diffusion active, il s’assurera de la veille technique des web documentaires en recensant les besoins de mise à jour et d’amélioration de l’interface. Par ailleurs, il mettra à profit les retours des internautes dans la perspective d’oeuvres futures.

Profil : compte tenu de nos moyens financiers au moment de la création de l’entreprise, ce collaborateur sera engagé sur une première période de six mois à compter de la levée des premiers fonds relatifs au développement de notre collection de web documentaires. Pour cette même contrainte, il nous semble également judicieux d’engager un professionnel en début de carrière avec une réelle appétence pour les oeuvres des nouveaux médias. Créatif, force de proposition et un peu touche à tout, il saura s’investir dans notre projet afin de gagner en indépendance et responsabilités.

Savoirs et compétences (fiche de poste) :

– Connaissance du marché du web, ses acteurs, ses usages ;
– Capacités technologiques des langages de programmation (HTML…) ;
– Connaissance de base des contraintes techniques en matière du développement web, pour proposer des solutions réalisables ;
– Connaissance des langages de programmation (PHP, XHTML, Javascript, AJAX, CSS) ;
– Web 2.0 et Web 3.0 ;
– Connaissance des capacités des logiciels d’édition web et graphiques : Flash, Photoshop, Illustrator, Dreamweaver, Adobe Première Pro, CMS…
– Connaissance des règles d’ergonomie des sites web ;
– Compréhension et formalisation des enjeux et des besoins des auteurs ;
– Maîtrise du cycle projet, dans le cadre de la maîtrise d’ouvrage ;
– Structurer des contenus et des fonctionnalités (arborescence) ;
– Elaborer des storyboards ;
– Passion pour les nouvelles technologies ;
– Capacités de modélisation et d’abstraction.

D’un point de vue matériel, nos besoins restent relativement légers.

Une société de production, c’est avant tout un poste de travail : un lieu et les charges afférentes, des ordinateurs, téléphone, accès internet et logiciels bureautique… Notre objectif étant de limiter au maximum les frais fixes durant les premiers mois nous faisons le choix de domicilier la société et son activité à l’adresse du gérant. C’est sur le poste technique que quelques investissements sont à faire. Nous ferons donc l’acquisition d’un poste informatique performant équipé des outils de création et d’acquisition numériques, dont Final Cut, pour permettre au concepteur web de travailler dans les meilleures conditions lorsqu’il prendra ses fonctions. L’ensemble des autres matériels (prise de vue, son, mixage…) seront loués en fonction des besoins, nombre de réalisateurs ou de chef opérateurs ayant leur préférence quant au matériel qu’ils souhaitent utiliser.

Page suivante : c) Sa structure

Retour au menu : Création d’une société de production de web documentaires et développement de la collection « Dans les coulisses…. »