a. Politique

Non classé

Bien que le système politique se renforce, il est encore jeune et fragile. Ainsi on constate que l’élaboration et la mise en place des nouvelles lois et politiques prennent énormément de temps et sont encore peu appliquées. Beaucoup d’entreprises étrangères sont encore hésitantes à investir dans le pays et font peu confiance au système judiciaire indonésien et à sa capacité de défendre leurs intérêts en cas de conflits. L’administration reste très corrompue ; il est ainsi courant, voir normal d’avoir à faire face à elle pour tout type de transactions ou formalités.

Même si on constate depuis quelques années une réduction des conflits et insurrections, ils restent encore trop fréquents et le risque de terrorisme de la part des extrémistes islamiques est encore fortement présent. Les efforts du gouvernement sont appuyés par l’aide des services de sécurité d’autres pays, membres de l’ASEAN, l’Australie en particulier.

L’Indonésie ne fait pas face aujourd’hui à des menaces militaires externes, ce qui est une chance pour le pays car ses capacités militaires sont limitées. Les tensions avec les autres pays peuvent se résumer à ses frontières mais ne sont pas de réelles menaces. La plus grande menace pour le pays reste donc la montée en force de l’islamisme extrémiste, les forces de sécurité indonésiennes peinent aujourd’hui face à cette menace croissante. Le pays doit également lutter contre la piraterie présente sur les mers Indonésiennes, il entame ainsi un programme de développement de sa flotte et de son pouvoir naval en coopération avec la Chine qui investit massivement dans ces projets.

Il faut également attendre les prochaines élections présidentielles qui auront lieu en 2014. Mr Susilo Bambang Yudhyono ne pouvant se représenter, les deux présidentiables favoris sont : Sri Mulyani, femme brillante intellectuellement, énergique et surtout ayant lutté activement contre la corruption dans ses anciennes fonctions de ministre de l’économie. Actuellement Directrice Générale à la Banque Mondiale, auprès du Président Robert Zoellic, elle se retrouvera face à Prabowo, lié par son épouse, à la famille hautement corrompue de Suharto, ancien militaire affairiste avec des zones d’ombres. L’évolution économique et l’état de la corruption en Indonésie dépendront grandement du résultat de cette prochaine élection.

Page suivante : b. Economie

Retour au menu : L’INDONESIE, UNE NOUVELLE PUISSANCE ECONOMIQUE ?