A- LE CONTENTIEUX DOUANIER : UNE SPECIFICITE PAR RAPPORT AU DROI T COMMUN

Non classé

Le contentieux douanier a ses caractéristiques spécifiques qui le différencient du droit commun. Cette spécificité se situe à plusieurs points, d’abord au niveau de la qualification et de la classification de l’infraction douanière. Contrairement au Droit commun, le droit douanier ne connait que deux catégories d’infractions à savoir les contraventions et les délits. Parcequ’il n’y a pas de crime en matière douanière, par ailleurs ces contraventions et ces délits ne sont pas définis de la même façon qu’en droit commun.

Ensuite les infractions douanières commises antérieurement à la promulgation d’une loi sont régies par la législation antérieure, soit que la nouvelle loi ait crée une incrimination ou aggravé ses rigueurs, soit que la nouvelle loi ait supprimé l’incrimination ou adoucir la peine. La clause transitoire est basée sur le fait que la confiscation, les amendes et l’astreinte ont moins de peine que des réparations civiles à raison du préjudice éprouvé par l’Etat. Cette exception au principe du droit commun ne s’étend pas par contre à la peine d’emprisonnement.

Quant à la procédure judiciaire les agents de douanes ont une compétence générale en matière judiciaire, ils peuvent dresser les actes des huissiers de justices, ils peuvent même défendre la douane à l’audience comme les avocats. En outre la preuve en matière douanière est complexe car il y a renversement du principe parce que c’est au défendeurs et non au demandeur d’apporter la preuve de ce que le demandeur conteste. Enfin il est impossible pour le juge de donner main levée des marchandises saisies sans avoir juger définitivement le fond de l’affaire. Cependant selon la nature du litige, le contentieux douanier présente également une typologie spécifique des causes et sanctions y afférentes

Page suivante : B- LES CAUSES DU CONTENTIEUX ET LES SANCTIONS PRINCIPALES

Retour au menu : LA RESPONSABILITE DU CDA FACE AU CONTENTIEUX DOUANIER