A- LE COMMISSIONNAIRE EN DOUANE AGREE COMME LE REPRESENTANT DE L’OPERATEUR ECONOMIQUE

Non classé

Depuis l’instauration des commissionnaires en douane au Cameroun en1969 ces derniers travaillent comme mandataire de leurs clients en douane. En tant que tel, ils doivent éclairer guider, conseiller l’importateur ou l’exportateur pour lui éviter de subir des pénalités en cas de fausse déclaration qui découleraient de l’inexpérience de ce dernier en matière douanière. Ils peuvent également être consulté pour donner des expertises aux organismes privés .D’une manière ou d’une autre ce sont eux qui effectuent les missions que lui confie l’opérateur économique.

Ensuite son rôle en douane comporte à plus d’un titre des prérogatives liées à la gestion, à la codification du dossier et surtout le droit de procéder à toutes investigations et mesure et de coordination nécessaire à l’accomplissement de sa mission à travers une procuration dénommée (ordre de transit) que lui délivre l’importateur ou l’exportateur .enfin étant donné que le commissionnaire en douane agrée est le mandataire de son client en douane, il est à peu de chose comparable à un avocat de justice sauf que lui il fait profession de plaider, d’intercéder, de défendre les intérêts de l’opérateur économique auprès de l’administration des douanes bien sûr qu’il ne s’agit pas d’être un avocat du diable défenseur des mauvaises causes. C’est dire donc que le commissionnaire dispose d’un certain nombre de prérogatives qui influent de façon déterminante sur le déroulement de la procédure de dédouanement grâce à la mise sur pied des obligations qu’ils doivent impérativement respectés.

Page suivante : B- LES OBLIGATIONS PROFESSIONNELLES DU COMMISSIONNAIRE EN DOUANE AGREE

Retour au menu : LA RESPONSABILITE DU CDA FACE AU CONTENTIEUX DOUANIER