A- DEFINITION DE LA NOTION DE CONTENTIEUX DOUANIER

Non classé

Le contentieux au sens général du terme est une procédure destinée à faire juger un litige entre un usager et la puissance publique. En procédure civile, ce mot désigne toute procédure destinée à faire juger par un tribunal de la recevabilité et du bien fondé des prétentions opposant une personne à une ou plusieurs autres. Selon le dictionnaire juridique 2001, le contentieux désigne une discussion, une Contestation, un désaccord, non encore résolu. L’expression est quelque fois utilisée subjectivement par les médias pour exprimer l’existence d’un différent d’un conflit.

Cependant il existe plusieurs types de contentieux (constitutionnel, administratif, fiscal, foncier, douanier). Quant au contentieux douanier il peut revêtir au moins trois sens différents a savoir le sens organique, formel et matériel. S’agissant du sens organique, le contentieux douanier désigne l’ensemble des organes de l’administration des douanes pouvant résoudre des litiges en douane. Ces organes sont des entités très disparates constituées des agents de douane, des commissions paritaires (au Cameroun on parle de comité d’appel) et parfois des juridictions de droit commun.

Ensuite au sens formel, le contentieux douanier désigne l’ensemble des contestations susceptible de donner lieu à un débat contradictoire devant les instances judiciaires à l’occasion du fonctionnement du service des douanes, ce qui n’implique pas qu’elles donnent lieu à des procès. Enfin au sens matériel le contentieux douanier désigne le régime juridique applicable à l’ensemble de litige portant sur une infraction en douane ; c’est dire que tous les usagers de la douane ne sont pas soumis au même régime juridique. Le triple sens donné au contentieux douanier impose d’établir les sources de ce dernier.

Page suivante : B- LES SOURCES DU DROIT DOUANIER

Retour au menu : LA RESPONSABILITE DU CDA FACE AU CONTENTIEUX DOUANIER