6.2. Observation globale de la population par rapport aux caractères qualitatifs

Non classé

L’inventaire des caractères qualitatifs est important pour une étude de la
caractérisation agro-morphologique. L’analyse de fréquence effectuée dans le cadre de cette
étude a révélé qu’il n’existe pas une grande variabilité au sein de la population pour les
caractères qualitatifs mesurés. En effet, 72,66 % des écotypes de riz du Bénin sont extra
vigoureux au stade plantule, 82,81 % ont une couleur verte à la base, 88,28 % ont une
pubescence intermédiaire. Aussi, la forme est-elle bifide à 95 %; ce qui traduit que la
collection est essentiellement constituée d’écotypes appartenant à l’espèce asiatique O. sativa
( Sarla et Swamy., 2005; Bezançon et Diallo, 2006). La forme de la ligule est en effet un
caractère qui permet de différencier clairement les deux espèces de riz cultivé. Ce résultat
traduit la rareté ou la disparition progressive de l’espèce africaine au Bénin. Contrairement
aux constats de Hien et al. (2007), les caractères qualitatifs qui ont été mesurés durant l’étude
n’ont pas permis d’expliquer une grande diversité au sein de la population. Ces résultats sont
également en accord avec les observations de Sanni (2008), selon lesquelles les caractères tels
que la pubescence des feuilles et la forme de la ligule ne contribuent pas assez à une
variabilité. Dans le cas de cette étude, il a été observé que, pour chaque caractère, seule une
modalité est prépondérante. Il en résulte que, la collection de riz du Bénin présente une faible
variation pour les caractères qualitatifs étudiés.

Page suivante : 7. Conclusion et suggestions

Retour au menu : CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENIN