7. Conclusion et suggestions

Non classé

La caractérisation agro-morphologique contribue à une meilleure connaissance des
ressources génétiques. Le genre Oryza est représenté par un potentiel génétique assez
important sur toute l’étendue du territoire béninois.

La présente étude a porté sur la caractérisation agro-morphologique de 128 écotypes
originaires du Bénin. Des résultats obtenus, il ressort qu’il existe une grande variation au sein
des écotypes de riz existant au Bénin. Les caractères qualitatifs mesurés au cours de l’étude
n’ont pas permis de ressortir une grande variabilité au sein de la collection tandis que les
données quantitatives ont été à la base d’une importante variation au sein de la collection.

Les variables cycle semis-épiaison, taille des plants, longueur des feuilles, longueur des feuilles
paniculaires, nombre de talles par touffe, nombre de panicules par touffe et verse sont celles
qui expliquent au mieux la diversité agro-morphologique. En définitive, la collection de riz du
Bénin est majoritairement constituée d’écotypes de l’espèce asiatique (O. sativa). Les rares
écotypes de l’espèce O. glaberrima qui ont été caractérisés possèdent des atouts tels que le
cycle relativement court, la productivité élevée liée au nombre de talles et panicules par
touffe. La classification numérique a permis de constituer 8 classes distinctes.

Les écotypes de la classe 8 sont de grandes tailles et possèdent de longues feuilles.
Ceux des classes 6 et 4 sont très productifs (nombre de panicules élevé). Ainsi, une base de
données sur les variations agro-morphologiques des écotypes de riz du Bénin est désormais
disponible et sera accessible au monde scientifique. Par ailleurs, compte tenu des menaces de
disparition des écotypes traditionnels qu’a révélé le rapport de mission de collecte des
semences, nous formulons le voeu d’un programme de conservation ex situ et in situ du
potentiel local existant, car les ressources locales sont la matière première la plus importante
pour le sélectionneur et l’intrant le plus essentiel à l’agriculteur.

Eu égard à tout ce qu’a révélé cette étude, nous suggérerons également un
approfondissement de la recherche sur le potentiel génétique des écotypes de riz du Bénin,
notamment une caractérisation moléculaire pour confirmer ou infirmer les résultats issus de la
caractérisation agro-morphologique.

Page suivante : REFFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Retour au menu : CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENIN