5.3. RECOMMANDATIONS

Non classé

Au terme de cette étude, les recommandations ont été faites à plusieurs niveaux :

. Aux femmes rurales

– De continuer à développer cet engouement de mobilisation d’une épargne forte et à prendre des crédits pour financer leurs Activités Génératrices de Revenus ;
– De chercher à être dans les instances dirigeantes de leur caisse et de l’organe faitier pour amener leurs filles, soeurs, et mères à comprendre les biens faits des CVECA pour l’augmentation de leurs revenus.

. Aux CVECA ET CECA

– D’adapter leurs offres aux conditions socio-économiques et culturelles de leurs membres ;
– D’assurer la promotion des caisses par des campagnes de sensibilisation, et de participation aux activités de la communauté ;
– D’encourager les femmes à la production en réorganisant les circuits de commercialisation.

. A l’organe faitier du réseau A3C

– De faire une étude de développement et d’adaptation du service d’accompagnement AFAC dans les caisses ;
– De faciliter l’insertion des femmes dans les instances dirigeantes des caisses et du réseau ;
– De chercher des partenaires financiers pour la promotion des crédits à court et à long terme ;
– De revoir les conditions d’octroi de crédits lors de l’assemblée générale ;

. Au PADMIR

– De financer une étude participative sur le produit AFAC et produire un manuel de gestion du produit par caisse ;
– D’encourager les caisses à inclure les femmes dans les instances dirigeantes ;
– De continuer à former les formateurs des caisses pour aller former à leur tour tous les membres de leur caisse respective.

Page suivante : BIBLIOGRAPHIE

Retour au menu : ANALYSE DE L’ACCESSIBILITE DES FEMMES AUX SERVICES FINANCIERS AUPRES DES ETABLISSEMENTS DE MICROFINANCE DU RESEAU A3C