5.1.1. Caractéristiques agro-morphologiques: regroupement des écotypes

Non classé

L’analyse en composantes principales réalisée sur les caractéristiques agromorphologiques
des 147(4) écotypes investigués dans l’étude révèle que les cinq premières
composantes principales concentrent 76,46 % des informations du tableau de départ, ce qui
est suffisant pour garantir une précision d’interprétation. Ces cinq premières composantes
principales ont été retenues pour regrouper les écotypes.

La classification numérique a permis de regrouper ces écotypes en 8 classes, sur la
base de ces cinq composantes principales avec un coefficient de détermination R2 de 0,57(5). Le
tableau 5.2 présente les caractéristiques (moyenne et écart-type) des variables initiales pour
chacune des classes obtenues. Le dendrogramme de la figure 5.1 illustre le regroupement
obtenu, l’annexe 3 présente la liste des écotypes regroupés par classe et l’annexe 4 montre
quelques étapes de regroupement de ces écotypes en classes.

L’examen du tableau 5.2 révèle que le cycle semis-épiaison le plus long est observé au
niveau de la classe 8, tandis que le cycle le plus court est enregistré dans la classe 7. La classe
la plus sujette à la verse est la classe 7 alors qu’aucune verse n’a été enregistrée dans les
classes 2, 3 et 6. Pour les variables nombre de talles par touffe et nombre de panicules par
touffe, les valeurs les plus élevées ont été obtenues dans la classe 6, contrairement à la classe
5 où les plus faibles valeurs ont été observées. Aussi, pour les caractères tels que la taille des
plants, la longueur des feuilles et la longueur des feuilles paniculaires, les valeurs ont-elles été
toutes élevées au niveau des individus de la classe 8 mais tel n’est pas le cas pour les écotypes
des classes 2 et 4 où les valeurs moyennes ont été relativement basses.

Tableau 5.1. Moyenne des carrés de l’analyse de la variance pour un dispositif ARCBD sur les 14 variables quantitatives

Tableau 5 CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENINLégende

T = Témoins ; SSV = Source de variance ;
ddl = degré de liberté ; E = Écotypes
(**) : Significatif au seuil de 5 %
(*) : Significatif au seuil de 1 %
CSE : Cycle semis-épiaison
Long (F/P) : longueur des feuilles/feuille paniculaire
Larg (F/P) : Largeur des feuilles /feuille paniculaire
Taltouf : Nombre de talles par touffe
Pantouf : Nombre de panicules par touffe
Diatige : Diamètre de la tige
TailPlt : Taille des plants
Ram (P/S) : Nombre de ramifications (Primaires/secondaires)
LongPan : Longueur de la panicule

Figure 9 CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENINLégende :

1 = Classe 4 ; 2 = Classe 2 ; 3 = Classe 3 ; 4 = Classe 5 ; 5 = Classe 7 ; 6 = Classe 1 ; 7 = Classe 6 ; 8 = Classe 8

Figure 5.1. Dendrogramme des classes d’écotypes formées.

Tableau 5.2. Caractéristiques des variables quantitatives pour chaque classe

Tableau 6 CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENINLégende

M = Moyenne
d = écart-type

CSE : Cycle semis-épiaison
Long (F/P) : longueur des feuilles/feuille
paniculaire
Larg (F/P) : Largeur des feuilles /feuille
paniculaire
Taltouf : Nombre de talles par touffe
Pantouf : Nombre de panicules par touffe

Diatige : Diamètre de la tige
TailPlt : Taille des plants
CSE : Cycle semis-épiaison
Ram (P/S) : Nombre de ramifications
(Primaires/secondaires)
LongPan : Longueur de la panicule

4 147 écotypes investigués dont 128 originaires du Bénin, 10 variétés contrôles et 9 variétés témoins
5 Selon Glèlè et Kokodé (2004), cette valeur de R2 retenue est suffisante pour obtenir des classes suffisamment distinctes les
unes des autres

Page suivante : 5.1.2. Caractères discriminants des écotypes

Retour au menu : CARACTERISATION AGRO-MORPHOLOGIQUE DES ÉCOTYPES DE RIZ (Oryza spp.) DU BENIN