4. Étude des paramètres sériques

Non classé

4.1. Effet du décocté de Zygophyllum album sur les triglycérides sériques

La concentration des triglycérides sériques des rats des 3 lots a été déterminé au début de l’étude (T0) ; phase diabétique avant le traitement (T1) et à la fin du traitement par le décocté de Z. album (T2). Les résultats de ces dosages sont représentés dans le tableau XII et illustrés dans la figure 22. Les valeurs sont exprimées en mmole/L et les données sous forme de (moyenne ± E.S.M).

Tableau XII : Triglycéridémie (mmole/l) des rats des 3 lots à T0 : début de l’étude, T1 : (phase diabétique) et T2 : fin du traitement.

Triglycéridémie (mmole l) des rats des 3 lots à T0

Triglycéridémie (mmole l) des rats des 3 lots à T0'

Figure 22 : Triglycéridémie (mmole/l) des rats des 3 lots à T0 : début de l’étude, T1 : avant traitement (phase diabétique) et à T2 : fin du traitement

Les résultats indiqués sur le tableau et la figure montrent qu’à T1 (trois semaines après injection d’alloxane), la triglycéridémie des rats des 2 lots diabétiques a augmenté respectivement de 57 % ; 32 % et ce de maniére significative (p < 0.05) comparativement à T0 (début de l’éxperimentation) par contre le lot témois à subit une variation non significative (p > 0.05) de sa triglycéridémie comparés à T0, ce qui suggere que ce diabète éxperimental (alloxanique) généré une hypertriglycéridémie. Cette hypertiglycéridémie a été déjà rapportée dans la literatture par Kumar et al. (2002) et Dhandapani et al. (2002) qui ont retrouvé une triglycéridémie chez les rats diabétiques (alloxanisés) 50 % plus élevé par rapport au rats témoins. La carence en inusline obsérvée dans le diabète peut etre résposable de cette modification du profil lipidique, en effet la réduction de l’insulinémie conduit à une lipolyse au niveau du tissu adipeux ce qui va entrainée une augmentation des acides gras libres plasmatiques et de ce fait une synthèse élevé de triglycérides au niveau du foie et une diminution de leurs catabolisme plasmatique par abscence de l’activation de la lipoprotéine lipase par l’insuline [Vergès,. 2007]

À T2 (après traitement) nous remarquons que les triglycérides sériques des rats des lots : témoins, diabétiques non traités et diabétiques traités ont diminué toutes de manière non significative (p > 0.05). cela nous fait constater que le décoté de Z. album n’a pas permis une correction de l’hypertriglycéridémie des rats traités ces résultat rejoignent les travaux de Smati., 2009. La courte durée du traitement ou la dose administré du décoté pourraient expliquer l’inefficacité du Z. album vis-à-vis de l’augmentation des triglycérides sériques.

4.2. Exploration des transaminases

La fonction hépatique des animaux des 3 lots (témoins, diabétiques non traités, diabétiques traités) a été explorée par le dosage sérique des enzymes hépatiques : ASAT et ALAT au début de l’étude (T0) ; phase diabétique avant traitement (T1) et à la fin du traitement par le décocté de Z. album (T2) Les résultats sont représentés dans le tableau et illustré dans la figure.

Tableau XIII : Triglycéridémie (mmole/l) des rats des 3 lots à T0 : début de l’étude, T1 : avant traitement (phase diabétique) et à T2 : fin du traitement

Triglycéridémie (mmole l) des rats des 3 lots à T0''Triglycéridémie (mmole l) des rats des 3 lots à T0''''

Figure 23 : Triglycéridémie (mmole/l) des rats des 3 lots à T0 : début de l’étude, T1 : avant traitement (phase diabétique) et à T2 : fin du traitement

L’intérêt du dosage des ASAT et ALAT est d’évaluer l’impact du diabète expérimental (alloxanique) sur le foie et d’étudier l’effet de Z. album. Les données indiquées sur le tableau XIII et la figure 23 montrent que l’injection d’alloxane (T1) a conduit à une modification respectivement de 30 % et de 27 % du taux de l’ASAT chez les diabétiques et les diabétiques traités par Z.album par rapport à T0. Des variations similaires sont observées pour l’ALAT.

L’administration du décocté de Z. album (T2) aux rats du lot diabétique 3 a induit une diminution du taux de l’ASAT et de l’ALAT par rapport aux diabétiques à T1 ; elle est respectivement de 13% et de 33%.

Ces résultats sont en accord avec ceux de Hamdy et al,. (2001) ; Hamden et al,. (2009) ; Karthik et Ravikumar, (2011) qui observent une augmentation des enzymes hépatiques plasmatiques (ASAT et ALAT) suite à l’injection d’agents diabétogènes, ce qui est un indicateur d’hépatotoxicité. D’autre part, le traitement des rats diabétiques par les différents extraits de plantes utilisées par les auteurs sus cités (Halfa barr, Cynodon dactilon, extraits de flavonoïdes) ont causé une réduction du taux des deux enzymes dans le plasma comparativement aux diabétiques correspondants. Ceci expliquerait nos résultats concernant Z. album étant donné sa composition riche en antioxydants [Smati., 2009] lesquels pourraient s’opposer aux dommages causés par l’alloxane au niveau du foie.

Page suivante : Conclusions

Retour au menu : Effet du décocté de Zygophyllum album Coss sur le diabète et le stress oxydant associé