3. Résultats de la croissance relative :

Non classé

3.1. Relations biométriques

Le tableau 10 résume les équations reliant la longueur totale à la longueur standard des individus des deux espèces étudiées.

Tableau 10 : Equations des relations biométriques de C. linguatula et D.cuneata

Equations des relations biométriques de C. linguatula et D.cuneata

Chez C.linguatula globalement, les relations calculées mettent en évidence, quelque soit le sexe et tous sexes confondus, une allométrie majorante (pente toujours supérieure à 1). Les coefficients de corrélation obtenus sont proches de 1, montrant ainsi une très bonne corrélation entre les deux longueurs mesurées.

Il apparaît que la longueur totale (LT) croît plus rapidement que la longueur standard (LS). Chez D.cuneata, la croissance est isométrique (b≈1) quelque soit le sexe, nous concluons que la longueur standard croit avec la même vitesse que la longueur totale, chez cette espèce.

3.2. Relation taille-poids

Les relations établies par sexe et pour l’ensemble des individus des deux espèces sont consignés dans le tableau ci-dessous.

Tableau 11 : Equations des relations taille-poids de C. linguatula et D.cuneata

Equations des relations taille-poids de C. linguatula et D.cuneata

Nous remarquons que les valeurs du paramètre b restent voisines de 3 quelque soit le sexe à l’exception des femelles de D.cuneata. Les faibles différences indiquent que le poids croît légèrement plus vite que la taille du poisson chez C.linguatula, mais globalement, la croissance en poids peut être considérée comme isométrique. Les figures 22 et 23 représentent le poids total en fonction de la longueur totale du poisson.

Le poids total en fonction de la longueur totale du poisson

3.3. Croissance pondérale

Les équations de croissance en poids de Von Bertalanffy ou croissance pondérale à partir de l’équation de croissance linéaire et de la relation taille-poids, sont présentées dans le tableau ci-après :

Tableau 12 : Equations de croissance en poids chez les mâles, femelles et ensemble de C.linguatula et D.cuneata

Equations de croissance en poids chez les mâles, femelles et ensemble de C.linguatula et D.cuneata

Page suivante : 4. Discussion et comparaison des résultats

Retour au menu : Croissance et exploitation de deux espèces de poissons plats pleuronectiformes des eaux algériennes : Citharus linguatula (Linnaeus, 1758) et Dicologlossa cuneata (Moreau, 1881)