2.8 Hypothèse

Non classé

Nous nous sommes intéressées à comprendre ce que les expériences affectives des détenus en milieu carcéral ouvrent pour eux, par rapport à eux-mêmes, aux autres et au monde.

Nous supposons que les détenus sont des acteurs impliqués dans des rencontres avec d’autres qui produisent des expériences affectives voire sexuelles.
La privation de liberté n’entraîne pas une absence de besoin d’affectivité.

Page suivante : Partie 2 : Corpus théorique

Retour au menu : Vie pénitentiaire, liens sociaux et affectivité : Comment les personnes vivent-elles leur vie affective dans un milieu carcéral fermé ?