2.2.2- Les lacs et la rivière

Non classé

Le fleuve Wouri encore appelé Nkam dans son cours supérieur(73) inonde Douala (4147mm d’eau par an(74)) et reçoit en aval le Mungo et la Dibamba pour atteindre la mer par le large estuaire des bouches du Cameroun(75). Les criques de la région sont couvertes de mangroves. C’est encore ce fleuve qui détermine l’hydrologie dans la région de Douala et assure une certaine permanence de l’eau couvrant les ¾ du PV pour le faire considérer peut être à tort ou à raison comme une zone humide. Compte tenu de la grande pluviométrie dans le bassin de Douala le PV est toute l’année humide, irrigué par le cours d’eau le Nkondi, au débit très faible suivant les saisons, les écarts sont très forts entre les crues et les étiages caractéristiques des fleuves côtiers.

L’étiage a lieu en saison sèche avec un maximum en Février Mars. La montée des eaux commence en Avril- Mai pour atteindre le maximum en Septembre. La décrue s’amorce vers la fin Octobre, elle accompagne le fléchissement des précipitations de Novembre à Mai, le débit minimum survenant en Janvier. Dans leur lit ou en dehors, ce cours d’eau traversant le PV de bout en bout offre à la végétation une bonne quantité d’eau pour entretenir sa verdure. Dans son mouvement il charrie des masses de débris, de déchets vers le cours d’eau Banya.

Les lacs(76) de superficie variable entre 5000 et 15000 m2 sont plus calmes. Ce sont d’immenses flaques bleues, inertes, dont un seul, celui qui se trouve au départ du circuit de sport est animé par un léger mouvement de rejet du trop plein qui va alimenter au loin un petit cours d’eau. Deux de ces lacs poissonneux faisaient le bonheur de certains pêcheurs traditionnels, mais au jour d’aujourd’hui seul un seul continue d’offrir cette faveur, l’autre étant depuis envahi par de la jacinthe d’eau douce qui annihile toute vie.

73 Nouvelle géographie 3è p.80
74 Idem.p.76
75 Idem.p.80
76 Le nombre de ces lacs dépasserait quatre. Voir carte.

Page suivante : 2.3-Intérêts écologiques du PV.

Retour au menu : PROBLEMATIQUE DE LA CREATION DES AIRES PROTEGEES AU CAMEROUN : CAS DU PARCOURS VITA DE DOUALA.