2.1 UN PARTAGE DE LA VIE QUOTIDIENNE DES ACTEURS LOCAUX

Non classé

Cette étude a donc été réalisée avec le Cirad, en partenariat avec le Ceft-BAM. Ce « centre d’étude et de formation pour les travailleurs ruraux de l’ouest du Pará » a intégré les organisations de la société civile du territoire Baixo Amazonas, puis plus tard du territoire de la BR163. Il est basé à Santarém et constitue un lieu de rencontre pour les travailleurs ruraux de tout l’ouest du Para et, en particulier pour les leaders des organisations de travailleurs dont les plus représentées sont les syndicats. Beaucoup de ces travailleurs passant quelques jours à Santarém pour participer à des séminaires et des formations ou même pour régler des problèmes administratifs ou de santé, sont hébergés par le Ceft-Bam.

Notre présence dans les locaux du Ceft-Bam nous a ainsi permis de rencontrer la plupart des responsables des organisations paysannes aussi bien que de côtoyer de simples agriculteurs. Elle a été l’occasion de réaliser un grand nombre d’entretiens, d’obtenir des compléments d’information et de nous tenir au courant des évènements ayant lieu dans l’ouest de Para, plus particulièrement de ceux qui avaient trait à l’étude.

Il se trouve que l’articulateur territorial chargé de coordonner le Codeter, est installé dans les locaux du Ceft-BAM dont il est également un associé actif. Cette proximité avec l’articulateur nous a permis de partager la vie du Codeter et de participer à de nombreuses activités qui lui sont liées: réunions de son noyau directeur, montage et suivi de projets, animation d’espaces de négociations municipaux (CMDRS notamment), préparation et réunion des assemblées plénières (deux assemblées se sont tenues pendant notre présence sur place)…

Page suivante : 2.2 UNE ANALYSE MULTIDIMENSIONNELLE DES DISPOSITIFS

Retour au menu : Le développement territorial en Amazonie Brésilienne : Les défis de la mise en oeuvre d’une gouvernance et de stratégies de développement dans le territoire Baixo Amazonas de l’État du Pará